Retour

La police d’Ottawa doit reconnaître ses défis en matière de racisme, selon un groupe

Des membres de la communauté somalienne d'Ottawa rencontreront les membres de la Commission des services policiers, lundi après-midi, pour discuter de la façon de rebâtir une relation de confiance entre les deux parties.

La mort du Canado-Somalien Abdirahman Abdi, en juillet dernier, avait soulevé l’indignation dans la communauté de l'Afrique de l'est et avait mené à de nombreuses manifestations dans la capitale et au pays.

« C’est la goutte qui a fait déborder le vase », souligne Farhia Ahmed, membre de la coalition Justice for Abdirahman Abdi.

Dans une présentation devant la Commission des services policiers, Mme Ahmed suggérera des mesures que la police peut prendre afin d’établir une meilleure relation. L’une d’entre elles est de reconnaître que le racisme est présent au sein du service de police.

« C’est une réalité », soutient Farhia Ahmed.

Si le Service de police d’Ottawa peut reconnaître qu’il y a des défis en matière de racisme, en particulier, à ce moment, nous pouvons commencer à régler le problème.

Farhia Ahmed, membre de la coalition Justice for Abdirahman Abdi

En septembre dernier, le chef de police Charles Bordeleau avait été critiqué parce qu’il n’avait pas immédiatement qualifié de racistes les commentaires sur la mort de l’artiste inuite Annie Pootoogook publiés en ligne par un de ses agents de police.

« Même si nous y allons comme représentant de la coalition Justice for Abdirahman Abdi et la communauté somalienne, les inquiétudes et les problèmes que nous abordons ne sont pas que les nôtres », précise Mme Ahmed.

Une première

Même si la coalition a rencontré le chef Bordeleau à plusieurs reprises à la suite de la mort d’Abdirahman Abdi, c’est la première fois que le groupe s’adressera directement à la Commission des services policiers.

« Nous ne voulons pas que sa mort [celle d’Abdirahman Abdi] soit en vain », souligne la porte-parole de la coalition.

CBC a contacté le Service de police d’Ottawa, qui a décliné la demande d’entrevue pour commenter cette rencontre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine