Retour

La Police provinciale de l’Ontario équipera ses agents de trousses de naloxone

Tous les policiers de première ligne et des unités spécialisées dans le contrôle des stupéfiants et dans la lutte contre la délinquance de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) recevront des trousses de naloxone, un antidote qui peut neutraliser temporairement les effets d'une surdose d'opioïde comme le fentanyl.

Les policiers de la PPO seront formés cet été sur l’utilisation de la naloxone indique la police dans un communiqué.

Les agents de premières lignes recevront des trousses avec deux doses du produit sous forme de vaporisateur nasal, ceux des unités spécialisées recevront une trousse individuelle.

Le but de la PPO est d’abord de protéger les policiers lorsqu’ils sont amenés à faire des perquisitions dans des lieux où la présence d’opioïde est suspectée.

La police provinciale explique que des tests de Santé Canada ont révélé la présence de fentanyl, dans 114 saisies effectuées par ses agents en 2016, ce qui montre « qu’il s’agit d’une préoccupation nouvelle et continue dans toutes les régions de l’Ontario ».

Les policiers pourront aussi en administrer à un individu en cas de surdose d’opioïde.

En plus d'avoir de la naloxone, les policiers devront porter d’un équipement de protection dont un masque, des lunettes de sécurité, des gants et un chandail ou manteau à manches longues.

Plus d'articles

Commentaires