Retour

La portion québécoise de la rivière des Outaouais devient patrimoniale

La section québécoise de la rivière des Outaouais a été désignée patrimoniale par le gouvernement du Québec, emboîtant le pas à l'Ontario qui avait protégé son tronçon l'an dernier.

C’est le deuxième lieu qui reçoit la désignation depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur le patrimoine culturel. en 2012. Le premier a été le fleuve Saint-Laurent.

L’organisme Sentinelle de la rivière des Outaouais, qui est voué à la protection de la rivière, avait proposé sa candidature. Son directeur général, Patrick Nadeau, s’est réjoui de cette annonce, même si cette reconnaissance n’apportera pas nécessairement plus de protection au cours d’eau.

« On a toujours dit que pour mieux protéger et mettre en valeur une rivière, il faut d’abord comprendre et apprécier son importance. Oui, c’est un symbole, mais c’est un symbole très important qui unifie les parties prenantes de la rivière », a déclaré M. Nadeau.

Pour sa part, le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, a insisté sur son caractère historique, mentionnant qu’elle était un lieu de passage utilisé par les Algonquins depuis près de 1000 ans, contribuant au peuplement.

« Cette désignation permettra de mettre en valeur l’histoire de la rivière des Outaouais et surtout de transmettre aux générations futures toutes les connaissances nécessaires et l’histoire de cette rivière », a mentionné M. Fortin.

Il a aussi mentionné l’importance de la rivière pour le tourisme et pour l’économie de l’Outaouais.

La rivière des Outaouais, qui s’étend sur 1271 km, est la huitième en importance au pays et la 39e reconnue par Patrimoine canadien. L'an dernier, la rive ontarienne a été désignée de 590 kilomètres, qui s'étendent du lac Témiscamingue jusqu'à Pointe Fortune, à l'est de Hawkesbury. avait été intégrée au Réseau des rivières du patrimoine canadien.

Avec les informations de Laurie Trudel

Plus d'articles

Commentaires