Retour

La première ministre Wynne rejette la demande des villes d'augmenter la TVH

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a rejeté mardi la demande des municipalités de leur transférer un point de pourcentage supplémentaire de la Taxe de vente harmonisée (TVH).

La première ministre dit qu'une hausse de la taxe serait un fardeau supplémentaire pour les familles de la province et que déjà, son gouvernement s'est engagé à augmenter le salaire minimum à 15 $ l'heure en 2019.

« Cette discussion est possible sur les autres options, je crois que nous n'avons pas eu de discussions sur la hausse de la TVH et sur les autres possibilités », a-t-elle dit.

En congrès à Ottawa jusqu'à mercredi, l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO) demande au gouvernement provincial de lui transférer un point de pourcentage supplémentaire de la TVH pour réduire le fardeau fiscal des villes et investir davantage dans les infrastructures municipales.

« Aujourd'hui, les municipalités sont responsables pour délivrer 80 % de tous les services qu'on a. On est responsables de 67 % de toute l'infrastructure dans la province », a déclaré en fin de semaine l'ancien président de l'AMO, Gary McNamara.

M. McNamara a fait savoir que chaque année, les municipalités auraient besoin de 4,9 milliards de dollars supplémentaires pour améliorer les infrastructures et les services offerts aux citoyens. Chaque année, le déficit augmente.

Présentement, les municipalités reçoivent l'équivalent de 9 cents par dollar de taxe et souhaitent désormais recevoir 10 cents par dollar.

Or, tant la première ministre que les chefs d'opposition ont rejeté cette demande, mardi. Le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, soutient qu'il faut plutôt mieux gérer les contrats publics afin de réduire le gaspillage.

Plus d'articles

Commentaires