Retour

La proposition de train léger à Gatineau soulève de l'enthousiasme

Les élus locaux, provinciaux et fédéraux, ainsi que la communauté des affaires, accueillent favorablement le projet de train léger sur rail dans l'ouest de la Ville de Gatineau.

Dans un communiqué, le maire d'Ottawa, Jim Watson, a indiqué que ce projet de train léger de Gatineau et les propositions d'arrimage avec celui d'Ottawa appuyaient les objectifs à long terme des deux sociétés de transport en commun visant un réseau entièrement intégré, la réduction du nombre d'autobus sur nos routes ainsi que l'élimination des embouteillages et de la pollution de l'air et favorisant l'utilisation du transport en commun et le transport actif .

Le maire Watson a par ailleurs précisé que la Ville d'Ottawa ne donnerait pas un sous pour le train léger de Gatineau à Ottawa.

Unaminité au conseil?

La conseillère d'Aylmer, Audrey Bureau, soutient toutefois qu'il s'agit d'une première ébauche qui va pouvoir être modifiée selon l'étude complémentaire vers l'ouest.

Dans l'intérim au moins on peut déposer un projet auprès du fond d'infrastructure du fédéral, a relaté la conseillère, également vice-présidente de la Société de transport de l'Outaouais (STO).

Mme Bureau n'a pas voulu indiquer si le tracé proposé avait fait l'unanimité au conseil municipal.

Dans une déclaration écrite, elle a toutefois précisé qu'elle espérait convaincre la Société de transports de l'Outaouais (STO) d'aménager son centre de services des trams dans son secteur afin d'y créer des emplois.

Le maire de Gatineau veut des engagements des gouvernements fédéral et provincial

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin a lancé un message clair aux deux autres ordres de gouvernement : il veut que les gouvernements provincial et fédéral s'engagent à payer la totalité de la facture.

M. Pedneaud-Jobin risque toutefois d'être déçu.

Le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, qui prône depuis des années un train léger sur rail dans l'ouest de Gatineau, a indiqué que son gouvernement était prêt depuis longtemps à financer ce projet à même son programme d'infrastructures, mais il a laissé entendre que la Ville aurait à contribuer financièrement au projet.

M. Fergus a ajouté que tout cela serait précisé la semaine prochaine lors de l'annonce d'une entente entre Québec et Ottawa sur un deuxième programme de financement de projets d'infrastructure.

La députée de Hull, Maryse Gaudreault, a rappelé que le Parti libéral du Québec s'est prononcé à maintes reprises en faveur de ce projet, en l'inscrivant au Plan québécois des infrastructures, et en finançant toutes les études pour sa réalisation.

Monsieur le premier ministre en parle sur toutes les tribunes, souligne la députée de Hull.

Mme Gaudreault a toutefois indiqué que son gouvernement attendait un projet final et surtout de voir la facture totale.

Les gens d'affaires satisfaits

Le président de la Chambre de commerce de Gatineau, Pierre Samson, s'est dit ravi de ce projet, qui va être excellent pour l'économie de la région, et pour la mobilité des gens .

M. Samson a toutefois précisé que son organisme allait être vigilant afin de s'assurer que les gens d'affaires de la région allaient bénéficier de ce projet.

Une solution verte

Le directeur exécutif d'Écologie Ottawa, Robert Barnes, affirme que l'arrivée du train léger à Gatineau et son arrimage avec le train léger d'Ottawa est une nouvelle excitante.

M. Barnes rappelle que 40 % des GES à Ottawa sont causés par la circulation automobile. Il est d'avis que le train léger encouragera un plus grand nombre d'automobilistes à délaisser leur voiture si l'arrimage du train léger gatinois à celui d'Ottawa est bien fait.

Avec les informations de Nathalie Tremblay et Stéphane Leclerc

Plus d'articles