Retour

La propreté du Village de l'inspiration assurée par d'anciens itinérants

Les milliers de touristes ont généré des tonnes de déchets lors de leur visite sur les différents sites des festivités de Canada 150. Pour assurer la propreté des lieux, les autorités ont notamment établi un partenariat avec un refuge pour sans-abris.

Pierre Ferron vient de passer quatre mois à nettoyer et à préparer le Village de l’inspiration, dans le marché By. Il terminera mercredi la plus belle aventure de sa vie.

« Ça m’a donné ma vie de nouveau. Parce que j’étais sans-abri avant et c’était vraiment, vraiment, vraiment tough », a-t-il raconté.

Âgé de 56 ans, M. Ferron est un ancien alcoolique. Il est sobre depuis 23 mois maintenant. Originaire du Nouveau-Brunswick, il est arrivé en Ontario il y a 25 ans, pour trouver du travail.

Il fait partie d’une délégation de quatre anciens itinérants à avoir pu profiter d’un partenariat entre Ottawa 2017 et le refuge La Mission d’Ottawa. Grâce au programme, qui a débuté au début de l’été, ils ont pu avoir leur chez-soi et s’acheter de la nourriture.

« Les gars viennent ici travailler le matin. Ils viennent ici, nettoient tout, s’occupent des plantes, s’occupent des conteneurs avec les expositions, s’arrangent pour que tout soit bien placé et honnêtement, ils font une super bonne job tous les matins », a expliqué Jérémy Lacroix-Ross, coordonnateur au Village de l’inspiration.

L’expérience de M. Ferron l’a motivé à continuer à reprendre sa vie en main. Dans les prochaines semaines, il retournera à l’école pour apprendre à lire et à écrire. Par la suite, il espère redonner à la ville qui l’a accueilli à bras ouverts en lançant son entreprise d’aménagement paysager.

De grands efforts de propreté

Que ce soit au Village de l’inspiration, à la Grande Tablée ou à La Machine, les autorités ont déployé l’artillerie lourde pour assurer aux visiteurs un environnement propre, sans déchets.

Le directeur général d’Ottawa 2017, Guy Laflamme, est satisfait des efforts déployés dans ce département.

« Je pense qu’on a été exemplaire au niveau de l’esthétisme et de la propreté des lieux », a-t-il affirmé.

D’ici là, les anciens sans-abris qui se sont chargé de la propreté du Village de l’inspiration auront droit à une rencontre avec le maire d’Ottawa Jim Watson, au cours des prochains jours.

M. Ferron a dit ressentir une dose de reconnaissance pour le travail qu’il a effectué au cours de l’été.

D'après un reportage d'Antoine Trépanier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine