Retour

La résidence d'une femme rabbin est la cible de vandales à Ottawa

Des propos haineux ont été peints sur la porte d'entrée de la résidence, avenue Powel.

Selon les policiers, l'incident s'est produit entre 23 h lundi et 2 h 45 mardi matin.

La maison sert également de lieu de culte.

Le message peint sur la devanture de la maison était antisémite, dégradant et offensant et était accompagné d'une croix gammée nazie.

La rabbin ébranlée

Anna Maranta est secouée par l'incident.

Elle se demande si l'élection de Donald Trump aux États-Unis a un lien avec cet acte de vandalisme.

« Une personne influente et prestigieuse comme le Président américain, qui se permet de faire des commentaires du genre en toute impunité, devient un modèle à imiter partout tant au niveau local que national ou international [trad. libre] » estime Anna Maranta.

Elle souligne que ce qui lui est arrivé est inacceptable, et a porté plainte au Service de police d'Ottawa (SPO).

Une enquête pourrait d'ailleurs être déclenchée par l'unité des crimes haineux du SPO.

Entretemps, une entreprise de nettoyage s'est affairée tôt ce matin à nettoyer les dommages. La ported'entrée a été repeinte et la fenêtre nettoyée.

Avec les informations de la journaliste Laurie Trudel

Plus d'articles