Quatre ans après le prolongement de l'autoroute 50 entre Gatineau et Mirabel, les commerçants de la route 148 tentent par tous les moyens de se distinguer.

Pour donner un second souffle à cette voie négligée, la grande vente-débarras de la « 148 en folie » a été créée.

Pour cette troisième édition dimanche, d'autres municipalités se sont ajoutées. Gatineau et Grenville-sur-la-Rouge participent désormais à cette grande « vente de garage » le long de la 148.

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, s'attend à ce que 10 000 curieux participent à cette grande fête étalée sur 80 km.

Malgré l'achalandage que l'événement attire, les commerçants le long de la route ne se font pas d'illusions.

Mario Bernier, propriétaire d'un casse-croûte, ne peut que constater le ralentissement de ses affaires depuis l'ouverture de la 50.

« En dehors de ce week-end, c'est plutôt tranquille. On a coupé de moitié nos commandes », dit-il.

Avec les informations de la journaliste Claudine Richard

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine