Malgré une météo plutôt clémente qui rend les patinoires extérieures de la région impraticables, la saison de pêche sur la glace va bon train.

À l'île Pétrie, dans l'est d'Ottawa, plus de 120 cabanes de pêche ont été installées, selon le propriétaire de la marina de l'endroit, Yves Grandmaître. De plus en plus de personnes viennent de l'extérieur de la région pour en profiter.

Le secret? Le lieu !

On est quand même assez chanceux, parce qu'on est dans une baie, la glace se forme tôt et part tard.

Yves Grandmaître

La pêche est donc fructueuse cette année, affirme Brian Massé, un pêcheur. « Avec la température douce qu'on avait ça n'avait pas bien commencé, mais la il y annonce des températures beaucoup plus froide, alors ça va bien aller ! Mais la pêche est bonne. »

Un peu plus difficile en Outaouais

Du côté québécois de la rivière des Outaouais, les activités sont toutefois davantage au ralenti.

Les courants d'eau moins favorable à la formation de la glace ont fait patienter les pêcheurs.

À Gatineau, au lieu d'une saison de huit semaines, comme à Ottawa, on en vise une de cinq semaines.

« On est en retard un bon trois semaines à habituellement », explique le propriétaire de la pourvoirie Masson-Angers, Brian Nixon. « Ça fait deux saisons qu'on n'est pas très chanceux. »

N’empêche que les pêcheurs du secteur se sont trouvé un plan B. C’est le cas de Patrick Faubert. « C'est vrai que ça été tardif oui, mais pour les cabanes seulement », relate le pêcheur. « Nous dans le fond on vient pêcher depuis décembre, mais à pied. »

La pourvoirie Masson-Angers prévoit terminer l'installation de ses 200 huttes de pêche lundi, ce qui permettra aux pêcheurs de vivre pleinement leur passion.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine