Alexis Guimond a fait tourner bien des têtes à sa première saison sur le circuit de la Coupe du monde. Le skieur para-alpin originaire de Gatineau nous a accordé une entrevue par Skype, lundi, à son arrivée à Kitzbühel, en Autriche, où il prend part à une campagne promotionnelle d'un de ses commanditaires.

Un texte de Justine Boutet

La saison d'Alexis Guimond s'est terminée sur un point d'exclamation la semaine dernière, aux Championnats nationaux techniques de ski para-alpin, qui se déroulaient à Mammoth Mountain, en Californie. Il a décroché l'or en slalom géant dans la catégorie debout.

Des podiums, il en a vu plusieurs au cours des derniers mois. L'athlète de 17 ans, qui est atteint d'hémiparalysie, s'est fait un nom sur la scène internationale cette année.

« J'ai atteint tous mes objectifs. J'ai atteint deux fois la première marche du podium et j'ai atteint aussi la troisième marche du podium en slalom géant aux Championnats du monde », rappelle-t-il. « J'ai aussi récolté plusieurs deuxièmes places, une en super-G et une autre en descente, qui m'ont permis de gagner la troisième place au final en descente pour la saison 2016-2017. »

Une visite en Corée du Sud

Le moment marquant de sa saison aura sans aucun doute été la Coupe du monde de Pyeongchang, en Corée du Sud.

Guimond a eu la chance de dévaler la piste où seront disputées les épreuves paralympiques en 2018.

« De voir la piste, et avoir la victoire en slalom géant, la deuxième place en super-G et la deuxième place en descente, ça m'a vraiment donné beaucoup de confiance pour l'année prochaine. Ça m'a prouvé que je suis capable », dit-il.

Objectif : Pyeongchang 2018

Guimond représente un bel espoir de médaille en vue des Jeux paralympiques qui auront lieu en Corée du Sud, l'hiver prochain.

Bien qu'il n'ait pas encore sa place au sein de l'équipe canadienne, ses résultats cette saison lui permettent de rêver.

« C'est sûr que je peux me voir sur la première marche, la deuxième marche et la troisième marche du podium [aux Jeux paralympiques de 2018]. Mais moi, je vise vraiment la première marche du podium. Je vais tout donner », avance-t-il. « La première marche du podium, ce n'est vraiment pas rêvé. C'est vraiment possible, si je mets tous les efforts nécessaires. C'est ce que je fais en ce moment. »

Un appui de taille

Dans sa quête de médailles et de podiums, Guimond sait qu'il peut compter sur le soutien de ses parents et amis, mais aussi des gens de sa région.

« Je sais que j'ai beaucoup d'appuis à la maison. C'est vraiment incroyable, surtout sur les médias sociaux. Je reçois tellement de soutien de Gatineau, d'Ottawa. Ça me fait vraiment chaud au coeur et ça me donne beaucoup de motivation pendant mes courses pour pouvoir bien performer », soutient-il.

Fatigué, mais heureux

Guimond l'admet : la saison a été longue et il a beaucoup voyagé. Il est à bout de souffle.

« Je n'ai jamais été aussi fatigué. Mais, je me trouve tellement chanceux de pouvoir faire ça. Je n'ai pas à me plaindre! C'est l'une des meilleures choses qui me soient arrivées dans ma vie », précise-t-il.

Guimond profitera d'une pause pour revenir à Gatineau et passer du temps avec sa famille, avant de reprendre l'entraînement à la fin du mois d'avril en vue de la prochaine saison.

Il sera d'ailleurs fort occupé durant tout l'été, avec des arrêts prévus en Alberta et en Colombie-Britannique, dont un séjour au Centre des athlètes, à Whistler.

Il entend aussi poursuivre ses études, avec le programme Cégep à distance.

Et par-dessus tout, il affirme qu'il sera prêt pour les Jeux paralympiques de 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine