Retour

La SPCA de l'Outaouais s'oppose au bannissement des chiens de type pitbull

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de l'Outaouais affirme que la Ville de Gatineau a tous les outils en main pour un contrôle efficace des chiens appartenant à des races dangereuses. Elle lance du même coup un appel contre le bannissement des chiens de type pitbull et de races jugées dangereuses.

Devant le conseil municipal réuni en caucus mardi, l'organisme de protection des animaux de Gatineau a joint sa voix à son pendant provincial qui a entamé, le 22 septembre, une campagne semblable dans les médias sociaux.

Selon la directrice générale de la SPCA de l'Outaouais, France Dubois, la Ville a une réglementation adéquate sur les chiens dangereux. Mais cette réglementation doit être appliquée de façon plus rigoureuse, avec plus de ressources.

Mme Dubois ajoute qu'il est plus coûteux de bannir des races de chien que de les contrôler, en raison des clauses de droits acquis qui excluent du bannissement les chiens déjà existants.

« Les gens vont continuer de téléphoner pour se plaindre à chaque fois qu'ils vont voir un chien de ce type-là », dit-elle. « Comment savoir s'il est en règle ou s'il fait partie de la clause ''grand-père'' ou pas, c'est seulement une partie de l'équation. »

Cet appel de la SPCA survient alors que la Commission de la sécurité publique et de la circulation de Gatineau doit faire une recommandation au Conseil municipal sur un resserrement de son règlement sur les chiens dangereux.

Le président de cette Commission, le conseiller Jocelyn Blondin, a entrepris cet examen à la suite de le la mort, au mois de juin, d'une femme attaquée par un chien à Pointe-aux-Trembles.

Au lendemain des événements, M. Blondin n'avait pas exclu la possibilité de proposer l'interdiction des chiens de type pitbull. Un règlement du genre fait présentement l'objet d'une poursuite à Montréal.

M. Blondin dit que la Commission a entendu toutes les opinions sur la question.

La recommandation au conseil municipal de Gatineau sera débattue en novembre.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Plus d'articles