Retour

La STO ne peut plus améliorer son service, selon le président

Le président de la STO, Gilles Carpentier, affirme que la société de transport ne peut pas en faire plus avec les moyens dont elle dispose pour régler certains problèmes.

Il a fait cette déclaration lorsque le conseiller du district de Touraine, Denis Tassé, a critiqué, mardi, la STO et le Rapibus pour des irritants soulevés par des résidents de son quartier.

Selon M. Tassé, de nombreux automobilistes se stationnent dans les petites rues près de la station du Rapibus, ce qui complique la vie des citoyens du quartier. M. Tassé a aussi souligné le bruit causé par la circulation des autobus sur le point Noir, au grand désarroi des résidents avoisinants.

Le président de la STO a indiqué qu'il croit en l'amélioration du service d'autobus depuis son arrivée à la présidence, mais que la STO a atteint sa limite.

Pour d'autres améliorations, il devra y avoir de la volonté politique, a-t-il ajouté. Il a donné le mandat à la directrice générale de la STO de chiffrer un service optimal comparativement au coût actuel.

Gilles Carpentier présentera ensuite la différence au conseil municipal, pour déterminer si les élus sont prêts à augmenter la quote-part de la Ville, afin d'améliorer le service de la STO.

D'après les informations du journaliste Louka Jacques

Plus d'articles