La Société de transport de l'Outaouais (STO) a perdu son appel en cour contre l'exploitant d'un restaurant situé près du corridor du Rapibus.

En 2014, la STO avait été condamnée à payer 317 000 $ à Gestion Nawajih inc., une franchisée de la bannière Tutti Frutti, située boulevard de la Gappe, dans le secteur de Gatineau.

Le transporteur doit s'acquitter de cette somme en guise de dédommagement pour la perte financière, l'expropriation, les ennuis et les inconvénients occasionnés par la construction du Rapibus.

En effet, dans un jugement rendu le 5 août, le juge Vincenzo Piazza a rejeté l'appel de la STO qui croyait que le dédommagement ordonné dépassait ce à quoi la compagnie s'attendait. Le juge a répété que les montants octroyés étaient justes.

Avec les intérêts accumulés, la STO devra maintenant verser approximativement 430 000 $ à l'entreprise.

Le transporteur public est actuellement en analyse du jugement de la Cour du Québec et fera ses recommandations aux membres de son conseil d'administration.

Ce sera à ce dernier de déterminer la suite des choses.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine