La Société de transport de l'Outaouais (STO) se réjouit des progrès accomplis depuis la mise en service du Rapibus à l'automne 2013. Le conseiller et président de l'organisme, Gilles Carpentier, a dressé un bilan de mi-mandat positif, lundi, à Gatineau.

M. Carpentier a rappelé que depuis son lancement, quatre vagues de changements majeures ont touché le Rapibus, afin de répondre aux besoins des usagers. Cela a nécessité des investissements de 2,2 millions de dollars.

« Le réseau Rapibus a évolué depuis son lancement en octobre 2013 et pour le mieux. Ce n'est plus le même réseau », a souligné le président par voie de communiqué.

La STO a encore du travail à faire, reconnaît tout de même Gilles Carpentier.

Le président de la STO souligne que le recours à une firme indépendante pour analyser en profondeur le réseau a permis d'apporter ces changements et de prévoir d'autres améliorations.

La sécurité aux intersections

De plus, la STO a souligné que la question de la sécurité aux intersections du corridor du Rapibus, où plusieurs accidents se sont produits dans les premiers mois de mise en service, demeure une préoccupation.

Un comité de travail a été formé, des interventions ont eu lieu pour renforcer la sécurité et la sensibilisation se poursuit, précise M. Carpentier.

Vers une hausse d'achalandage

Par ailleurs, la STO admet avoir connu une décroissance de son achalandage depuis 2012, après avoir connu des années de hausses importantes. Toutefois, la société voit les signes d'une reprise puisqu'elle observe une croissance de 1,4 % de sa clientèle pour l'année 2015.

Gilles Carpentier attribue cette reprise aux améliorations du réseau.

Projets à venir

Au cours des deux prochaines années, la STO entend poursuivre la construction de son nouveau centre de transport.

Elle souhaite aussi consulter la population sur les options de corridors pour la mise en place d'un système de transport rapide dans l'ouest de la ville.

Le prolongement du Rapibus vers l'est fait notamment partie des sujets qui feront l'objet de discussions au cours des deux prochaines années, tout comme l'acquisition de nouveaux autobus hybrides.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine