Retour

La STO veut améliorer la satisfaction des usagers

La Société de transport de l'Outaouais (STO) a présenté mardi ses nouvelles priorités pour les 10 prochaines années. Elle souhaite notamment faire passer le taux de satisfaction des usagers de 7 sur 10 à 7,8 sur 10.

Parmi les points que la STO souhaite améliorer, on retrouve la ponctualité, la courtoisie des chauffeurs, l'achalandage et l'accessibilité, notamment en dotant les autobus de rampes pour faciliter l'accès d'usagers en fauteuils roulants.

« Il faut absolument que la mesure "satisfaction de la clientèle" soit notre baromètre continu et que ça soit, année après année, dans nos sondages, une mesure qui dicte nos orientations », a déclaré le président de la STO, Gilles Carpentier.

À la STO, on espère d'ailleurs que cette satisfaction se traduise par une hausse de l'achalandage de 1 % par année.

Alors qu'elle se remet à peine d'un conflit de travail, survenu cet hiver, la société de transport juge que la mobilisation de ses employés est primordiale afin que ses cibles soient atteintes.

Des projets d'infrastructures

Outre la satisfaction des usagers, la STO mettra en place de grands projets nécessitant environ 650 millions de dollars en investissements.

On compte tout d'abord améliorer le transport vers l'ouest de la ville. Le transporteur prévoit construire le tronçon Labrosse-Lorrain du Rapibus et mener une étude de faisabilité du tronçon Lorrain-Aéroport pour cette même ligne.

Il vise aussi l'acquisition de véhicules 100 % électrique et l'installation de bornes de rechargement.

Avec la mise en service du train léger d'Ottawa en 2018, la STO prévoit d'arrimer son service d'autobus à celui du train.

Avec les informations de Mathieu Gohier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine