La fameuse Sunshine List, qui répertorie tous les employés des secteurs public et parapublic de l'Ontario qui touchent un salaire de plus de 100 000 $ a été publiée vendredi. Un total de 123 572 noms y figurent soit 8000 de plus que l'an dernier.

La Sunshine List a été créée en 1996 par le gouvernement progressiste-conservateur de Mike Harris. Il n'y avait que 4576 noms sur la première.

Selon un calculateur de l'inflation de la Banque du Canada, un salaire de 100 000 $ en 1996 est l'équivalent d'une rémunération de 144 090 $ en 2016.

Le coût de la vie et les salaires ont donc augmenté, alors que le plancher de 100 000 $ n'a pas changé.

Environ 8000 noms se sont ajoutés sur la liste publiée vendredi par rapport à celle publiée l'an dernier qui en comptait 115,431.

Le PDG d'Ontario Power Generation, Jeffrey Lyash, figure en haut de la liste 2016 avec un salaire de 1,155 million de dollars.

Jeffrey Lyash pourrait gagner plus l'an prochain alors qu'Ontario Power Generation a écrit cette semaine au gouvernement de l'Ontario indiquant que son PDG serait payé un maximum de 1,9 million de dollars et que le producteur d'électricité ne comptait pas revenir sur le plafond de 3,8 millions de dollars de compensation.

Jeffrey Lyash est suivi par le PDG de University of Toronto Asset Management Corporation, William Moriarty qui a touché 1,045 million de dollars en 2016, ce qui est moins qu'en 2015.

Absence des employés d'Hydro One

Depuis l'an dernier, les employés d'Hydro One ne font plus partie de cette liste, puisque la société a été en partie privatisée.

Le député conservateur Todd Smith a présenté jeudi un projet de loi pour que les Ontariens sachent à nouveau combien d'employés d'Hydro One gagnent un salaire de plus de 100 000 $.

Todd Smith croit que les Ontariens ont le droit de savoir combien d'employés d'Hydro One gagnent plus de 100 000 $.

Ces derniers voient les factures d'électricité augmenter depuis des mois.

On apprenait cette semaine que le PDG d'Hydro One avait reçu plus de 4,5 millions de dollars l'an dernier.

Plus d'articles

Commentaires