Retour

La télévision publique française de l'Ontario produit un vidéoclip en anglais qui fait réagir

Des dizaines de francophones ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux après la diffusion, vendredi, d'un vidéoclip complètement en anglais par le Groupe Média TFO, la télévision publique française de l'Ontario.

Un texte de Laurence Martin et de Valérie Ouellet

Le vidéoclip de trois minutes est une reprise de la chanson « Can't stop the feeling » du chanteur américain Justin Timberlake.

Elle est interprétée par quatre artistes québécois de l'émission jeunesse Flip TFO. Elle est tournée à Montréal, mais ne contient pas un mot de français.

Les réactions ne se sont pas fait attendre sur les réseaux sociaux, incluant sur la page Facebook de Flip TFO.

L'artiste Marc Keelan-Bishop éprouve un profond malaise et parle d'un contenu tourné « purement pour faire une vidéo virale ».

Il rappelle que TFO est un média en partie financé par le gouvernement ontarien et dont la mission est, entre autres, de « célébrer le fait français en Ontario », selon son site web.

Marc Keelan-Bishop se demande aussi pourquoi TFO n'a pas approché plus de chanteurs franco-ontariens pour le vidéoclip. Seul un des chanteurs habite et travaille à Toronto.

D'autant que plusieurs artistes francophones, qui vivent en Ontario, n'ont pas assez de visibilité dans les médias, selon Michel Bénac, le chanteur du groupe Swing/LGS.

« Une décision maladroite », reconnaît TFO

Le Groupe Média TFO reconnaît que le vidéoclip était « une décision maladroite ou malhabile » et se dit « désolé que ça ait pu choquer ». 

Selon le vice-président des Contenus web-télé, Laurent Guérin, c'est le seul contenu uniquement en anglais produit récemment par TFO, qui n'a pas l'intention de répéter l'expérience.

Il explique que le média public franco-ontarien cherche des stratégies pour rejoindre des nouveaux publics, incluant des francophiles à travers le monde.

En avril dernier, le Groupe Média TFO a signé un accord de collaboration avec la Louisiana Public Broadcasting (affiliée au réseau PBS) pour la diffusion de 14 heures hebdomadaires d'émissions en français.

Selon Laurent Guérin, ces nouveaux marchés permettent à TFO d'augmenter ses revenus et, au bout de compte, d'offrir un plus grand nombre de productions de qualité à tous les francophones. 

Des Franco-Ontariens pas convaincus par la nouvelle stratégie

Cette promotion à l'étranger ne doit toutefois pas se faire aux dépens des francophones de l'Ontario, affirme Marc Keelan-Bishop.

« Je veux que l'Ontario français soit ouvert sur le monde, mais si cette décision-là veut dire qu'il y a de moins en moins de Franco-Ontariens en ondes, ça je ne le supporte pas. »

Pour le chanteur du groupe Swing/LGS, Michel Bénac, attirer l'attention des francophiles doit se faire en français : 

Depuis sa mise en ligne il y a moins d'une semaine sur le compte Youtube de Flip TFO, le vidéoclip « Can't stop the feeling » a été visionné plus de 22 000 fois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine