Retour

La vente-débarras du quartier Glebe attire les foules

Des milliers d'acheteurs ont convergé vers le quartier Glebe d'Ottawa samedi pour profiter des affaires d'or à la grande vente-débarras. Meubles, appareils électroniques, jouets, nourriture, plantes : il y en avait pour tous les goûts et pour tous les budgets.

Un texte de Pascal Gervais

Certains étaient sur place dès l'apparition des premiers rayons de soleil. Plusieurs amateurs de ventes-débarras profitent de ces magasins en plein air pour sillonner les rues de la ville à la recherche de la perle rare, à un prix qui défie toute compétition!

Les ventes-débarras sont une passion pour Marthe Barbe qui maîtrise l'art du marchandage. Pour sa fille, Valérie Gagné, c'est le côté écologique qui l'attire. Elle trouve ça important de donner une seconde vie aux objets.

Depuis sa première vente-débarras en 1986, l'Association communautaire Glebe a encouragé les vendeurs à donner volontairement une partie de leurs profits à la Banque alimentaire d'Ottawa.

Suzanne Côté avoue candidement qu’elle a forcé son ami Jean-Claude Lafontaine à la suivre lors de l’événement. « C’est certain que je ne vais rien acheter aujourd’hui », dit-il en riant. Contrairement à lui, Mme Côté est une inconditionnelle des ventes-débarras. « J’adore ça! Aujourd’hui, je magasine des jouets pour mes petits enfants de quatre ans, deux ans et sept mois, et j’ai trouvé! »

Certaines organisations locales offrent des espaces pour les vendeurs en échange d'un don. Le coût pour un espace de cinq mètres est de 50 $.

Les inspecteurs en salubrité alimentaire de la Ville d'Ottawa sont sur place le jour de la vente-débarras pour inspecter les camions de nourriture et tous les autres vendeurs de nourriture.

Des enfants y ont tenu un traditionnel kiosque de limonade.

Par sa popularité, plusieurs causes s'y sont greffées au fil des années, dont Refuse2lose. En octobre 2009, à l'âge de quatre ans, Bryce Jude a commencé le combat de sa vie quand il a été diagnostiqué avec une forme rare de leucémie. En septembre 2012, le jeune Bryce a rendu l’âme. Son entourage poursuit les bonnes actions pour redonner au suivant.

Le groupe de jeunes musiciens The anacondas a joué devant plusieurs dizaines de spectateurs.

Plus d'articles