Retour

La venue de Roosh V dans la capitale provoque une levée de boucliers

Le maire d'Ottawa Jim Watson s'oppose à la visite de Roosh V, un blogueur américain controversé pour ses propos misogynes.

L'auteur donne des conseils aux hommes pour draguer les femmes et a déjà affirmé que le viol devrait être légal dans les espaces privés. Des propos que ses opposants jugent haineux.

Selon une publication sur Internet, une conférence pourrait avoir lieu à la Cour des arts d'Ottawa, samedi soir.

Le maire d'Ottawa demande maintenant à ceux qui l'ont invité dans la région d'annuler la présentation.

Dans un tweet, Jim Watson indique que « ces propos proviols, misogynes et homophobes ne sont pas les bienvenus dans la capitale »

Le maire d'Ottawa a même demandé au personnel de la Ville de refuser la location d'installations municipales pour la conférence « The return of kings ».

Jim Watson a ajouté qu'il a demandé au conseiller d'Ottawa-Vanier, Mathieu Fleury, d'inciter les salles privées du Marché By et de la Basse-Ville de faire de même.

Des entreprises retirent leurs publicités

Des entreprises de la région se sont retrouvées en plein coeur de cette tempête, bien malgré elles. C'est que certaines de leurs publicités ont été affichées sur le site de Roosh V.

C'est le cas pour le projet Zibi et le Salon de l'homme.

Pour ce dernier, la porte-parole s'est d'abord dite « outrée » de voir que sa publicité se retrouvait sur un tel site web.

Raphaëlle Southière explique que c'est en raison des mots-clics : « homme » et « masculin » que Google place la publicité automatiquement. Elle assure que la situation va être corrigée.

« Afin que cela ne se reproduise plus, nous avons fait en sorte que tous les sites au contenu douteux soient eux aussi exclus automatiquement des emplacements de retargeting », a-t-elle affirmé par courriel.

La porte-parole de Windmill, le groupe derrière le projet Zibi, indique que l'entreprise n'a pas acheté de publicité sur ce site web. L'entreprise ajoute elle aussi avoir fait une demande pour que ses publicités soient retirées.

Roosh V avait fait l'objet d'une vive opposition à Montréal et à Toronto au cours des derniers mois. Près de 46 000 personnes avaient signé une pétition en ligne pour l'empêcher de donner ses conférences à Montréal et Toronto. Les maires, Denis Coderre, et John Tory, avaient également condamné sa venue.

Daryush Valizadeh (Roosh V) affirme aussi que les Canadiens sont trop sensibles. Selon lui, il a participé à des conférences en Europe et aux États-Unis sans provoquer un tel mouvement d'opposition.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine