Retour

La Ville d'Ottawa devant la CAMO pour défendre le changement de zonage des îles Albert et Chaudière

À la suite d'une plainte déposée par l'architecte Douglas Cardinal, la Ville d'Ottawa se retrouve devant la Commission des affaires municipales de l'Ontario (CAMO) pour défendre sa décision, prise en octobre dernier, de changer le zonage des îles Albert et Chaudière.

L'avocat de la Ville a présenté une liste de raisons pour laquelle le projet, qui est appelé Zibi, devrait aller de l'avant.

Il a rappelé que îles Albert et Chaudière sont polluées à la suite de plus de 200 ans d'usage industriel.

Il assure que Windmill est prête à effectuer les travaux de décontamination et à les rendre accessibles au public, ce qui n'a jamais été possible dans l'histoire moderne.

L'avocat de la Municipalité a enfin souligné que le promoteur immobilier a conduit un nombre remarquable de consultations auprès de la population et que le caractère sacré du site pour les Autochtones a été pris en compte dès le début.

Des plaignants déterminés

M. Cardinal est la figure de proue d'un groupe qui s'oppose au projet de développement résidentiel et commercial de Windmill.

Ils espèrent pouvoir faire valoir à la CAMO que ces terrains reviennent de droit aux Premières Nations et qu'ils devraient être transformés en un espace pouvant accueillir des cérémonies sacrées.

« Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour arrêter le projet. S'il faut que je me mette devant un bulldozer, je le ferai », prévient Douglas Cardinal.

La poursuite civile entamée par le groupe a été rejetée, plus tôt cet été, mais l'avocat de M. Cardinal soutient qu'une autre procédure sera entamée prochainement.

Les audiences préliminaires devant la CAMO se dérouleront jusqu'au 19 août.

D'après des informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires