Retour

La Ville d'Ottawa devra s'expliquer devant l'Office des transports du Canada

L'Office des transports du Canada a demandé des explications à la Ville d'Ottawa relativement au démantèlement d'une portion de chemin de fer près de la station Bayview. La municipalité aurait procédé à ces changements sans obtenir l'autorisation de l'agence fédérale.

L'Office des transports du Canada a révélé que la Municipalité a pu manquer à ses obligations en tant que propriétaire de chemin de fer lorsqu'elle a procédé au démantèlement d'une section des rails d'environ 240 mètres près du pont Prince-de-Galles. La Ville devra formuler une réponse à ses allégations avant le 28 juin.

Dans une lettre envoyée à la Ville d'Ottawa, mercredi, l'agence fédérale a en effet souligné que la municipalité devait expliquer en quoi cette décision ne consistait pas un manquement à ses obligations.

En vertu de la Loi sur les transports au Canada, les propriétaires de voies ferrées ont l'obligation d'avertir l'office des transports avant d'entreprendre des travaux qui auraient pour conséquence de démanteler en tout ou en partie un chemin de fer.

C'est la compagnie ferroviaire Moose Consortium qui a averti l'agence fédérale de cette possible infraction.

« L'information reçue indique que la Ville construit une structure permanente sur le chemin de fer qui créerait une obstruction et empêcherait les futures opérations ferroviaires du pont Prince de Galle vers le Québec », peut-on lire dans la lettre de l'Office des transports.

La Municipalité a confirmé en février dernier qu'une partie des rails près du pont Prince de Galles avait bel et bien été retirée afin de construire une nouvelle entrée pour la station Bayview.

« Des employés municipaux étudient présentement la question et prépareront une réponse à l'Office dans un délai convenable », a déclaré jeudi le greffier et chef du contentieux de la Municipalité, Rick O'Connor. « Étant donné qu'il s'agit d'un processus d'audience, la Ville ne fera pas d'autres commentaires pour l'instant. »

Rappelons qu'Ottawa procède présentement à la rénovation et à la construction de stations de transport en commun en vue de son projet de train léger, qui devrait voir le jour en 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine