Retour

La Ville d'Ottawa forcée de revoir la qualité des soins dans ses résidences de soins de longue durée

Le ministère ontarien de la Santé et des Soins de longue durée exige de la Ville d'Ottawa qu'elle adopte un plan d'action pour régler le problème de maltraitance dans les résidences de soins de longue durée sous sa responsabilité.

Cette directive ministérielle émise mercredi survient à la suite de nombreuses plaintes de maltraitance.

Un des cas les plus récents a été divulgué en juillet, alors qu'une vidéo avait été diffusée montrant un employé frappant un bénéficiaire à 11 reprises.

La Ville gère quatre foyers de soins de longue durée.

Le maire préoccupé

Dans une note aux conseillers municipaux, le maire Jim Watson, a annoncé avoir confié ce dossier au directeur général de la Ville.

Steve Kanelakos doit faire rapport au Comité des Services communautaires et de protection d’ici au 21 septembre.

L'administration municipale doit, entre autres, voir à l'amélioration des soins aux résidents atteints de démence, particulièrement à ceux issus de communautés culturelles. Elle doit aussi s'assurer que les employés des établissements de soins de longue durée ont une formation adéquate pour remplir leur fonction.

La Ville veut, par ailleurs, vérifier si la formation sur la maltraitance est adéquate, et surtout si les employés s'y conforment.

Le maire veut également un rapport complet des examens et des contrôles de la qualité des soins effectués dans les quatre centres et des rapports de suivis aux conclusions de ces enquêtes.

Une consultation auprès des quatre résidences, des patients et des familles des bénéficiaires est prévue à l'automne.

Avec les informations du journaliste Gilles Taillon

Plus d'articles

Commentaires