Retour

La Ville d'Ottawa pourrait embaucher 38 ambulanciers supplémentaires d'ici 2 ans

Le Service paramédic d'Ottawa pourrait accueillir 38 ambulanciers de plus d'ici la fin de 2018, si une proposition budgétaire est approuvée par le conseil municipal.

Le Comité des services communautaires et de protection a recommandé, jeudi, au conseil d'inclure un plan de renforcement des effectifs ambulanciers dans le processus budgétaire.

Outre les 38 ambulanciers supplémentaires, la Ville achèterait 6 nouveaux véhicules.

Le coût total de ce plan est évalué à plus de 3 millions de dollars.

Les responsables du Service paramédic d'Ottawa soutiennent qu'ils doivent répondre à un nombre grandissant d'appels, en raison de la croissance de la population et de son vieillissement.

Mais le nombre d'ambulanciers disponibles peine à suivre le rythme. Résultat : le temps de réponse dans les cas très urgents - comme un arrêt cardiaque - est plus lent et ne respecte pas les normes fixées par la province et la Municipalité.

Le chef du Service paramédic d'Ottawa, Anthony Di Monte, soutient qu'un rattrapage est nécessaire.

La direction du service ambulancier a obtenu cette année une réponse partielle à une demande formulée en 2015, soit l'embauche de 12 ambulanciers paramédicaux supplémentaires.

Le service veut en embaucher 12 de plus cette année, 12 de plus l'an prochain et 14 de plus en 2018.

Avec ces renforts, les ambulanciers pourront mieux répondre à la demande croissante au centre-ville, sans drainer les effectifs affectés ailleurs, comme dans les zones limitrophes de la ville.

Ces secteurs d'Ottawa sont souvent desservis par les ambulances des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR).

Une situation, d'ailleurs, qui fait l'objet d'un litige entre les deux Municipalités.

La Ville d'Ottawa et les CUPR ne s'entendent pas sur qui devrait payer la facture pour les services des Comtés unis en territoire ottavien.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque