Retour

La Ville d'Ottawa se dit prête pour la crue printanière

Alors que les niveaux des cours d'eau de la région montent constamment depuis les derniers jours, la Ville d'Ottawa a tenu à faire une mise au point sur ses préparatifs pour affronter la crue printanière, mercredi après-midi.

Les autorités municipales ont annoncé qu’elles avaient 100 000 sacs de sable disponibles depuis le 1er mars pour les citoyens qui auraient à protéger leur résidence.

Environ 400 propriétés sont considérées comme étant potentiellement plus à risque en ce moment, notamment dans les secteurs près de la rivière des Outaouais, comme Constance Bay.

Ottawa ouvrira dès jeudi quatre centres d’information dans différents secteurs de la ville situés le long de la rivière des Outaouais.

Les niveaux d’eau montent rapidement depuis quelques jours dans certains secteurs. C'est notamment le cas dans celui de Carleton-Ouest, où l’eau a monté d’environ 45 centimètres dans la dernière semaine. Un scénario semblable se déroule également au parc Britannia, où l’eau a monté d’une trentaine de centimètres durant la même période.

La Ville d'Ottawa assure toutefois que la situation est beaucoup moins dramatique que l’an dernier. Elle espère aussi communiquer davantage avec la population en cas d’urgence.

L'Est ontarien aussi à risque

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario a également publié un avis sur la sécurité de l'eau pour les résidents de Clarence-Rockland et de Hawkesbury, ainsi que pour ceux des cantons d'East Hawkesbury et de Champlain.

Le ministère explique dans un communiqué envoyé mercredi que « le débit élevé de l’eau, la fonte de neige ou d’autres facteurs représentent un risque pour les plaisanciers, les pêcheurs à la ligne et les nageurs, mais qu’une inondation n’est pas envisagée ».

Avec les informations de Gilles Taillon

Plus d'articles