Retour

La Ville de Gatineau propose d’investir 46 M$ dans deux bibliothèques municipales

La Ville de Gatineau étudie la possibilité d'injecter 37,2 millions de dollars pour la construction de nouveaux locaux pour la bibliothèque Lucy-Faris, dans le secteur d'Aylmer et d'agrandir la bibliothèque Guy-Sanche, dans le secteur Gatineau.

Avec 8,8 millions de dollars prévus au budget pour le déploiement des bibliothèques, cela représente un total de 46 millions de dollars. L’investissement pourrait être effectué en 2019.

Le Service des arts, de la culture et des lettres a étudié différents scénarios pour la bibliothèque Lucy-Faris, comme le réaménagement, l’agrandissement et la construction de nouveaux locaux ailleurs.

Une dizaine de sites potentiels ont été analysés. Le Service des arts, de la culture et des lettres recommande la construction d’une nouvelle bibliothèque au parc Paul-Pelletier, où se trouve la piscine et où un projet d’école secondaire pourrait voir le jour. Cette option coûterait 22,5 M$.

Gatineau pourrait obtenir des subventions pour réaliser le projet. La Ville est en discussion avec la Commission scolaire des portages-de-l’Outaouais pour développer un partenariat.

L’option d’agrandir la bibliothèque qui se trouve présentement au rez-de-chaussée de la Place des Pionniers n’a pas été retenue puisqu'elle ne comblerait que 50 % des besoins en espace. Le stationnement ne compte pas assez de place et il y a des enjeux structurels.

Cependant, la conseillère du district d’Aylmer, Josée Lacasse, aurait préféré un réaménagement et un agrandissement plutôt qu’une nouvelle bâtisse au coût de 22,5 millions de dollars. Elle croit qu’en déplaçant la bibliothèque au parc Paul-Pelletier, le cœur du secteur serait dégarni, tout en étant trop proche de certaines autres bibliothèques dont celle du Plateau.

Le cadre financier et les coûts précis pour que la bibliothèque demeure au même endroit seront présentés lors de l’étude du budget en novembre prochain.

En ce qui concerne la bibliothèque Guy-Sanche, l’agrandissement a été l’option recommandée, au coût de 23,5 millions de dollars, afin de répondre aux besoins de la population pour les 30 prochaines années, peut-on lire dans un document présenté aux élus lors du comité plénier. La facilité à aménager les espaces sans contraintes figure parmi les avantages de cette option, tout en permettant un rattrapage avec les autres villes québécoises et canadiennes.

Débat chaud au comité plénier

La question des bibliothèques a donné lieu à de vifs échanges, mardi, dans le cadre du comité plénier de la Ville de Gatineau.

La conseillère et candidate à la mairie, Sylvie Goneau, soutient que de payer des employés « pour travailler sur un projet qui ne verra peut-être pas le jour, ce ne sont pas des sommes bien investies », puisque le vote aura lieu lors de l’étude du budget, après les élections municipales.

Elle considère qu’il s’agit d’un échec du maire et de son parti, car les deux projets faisaient partie de ses priorités et qu'ils ne seront pas réalisés dans le cadre du présent mandat.

Son collègue, Denis Tassé, lui aussi candidat à la mairie soutient que les bibliothèques ne sont pas la priorité des citoyens, mais bien plus la réfection des rues.

« Les sondages Léger Marketing, 1200 répondants nous disent que leur priorité c’est les rues. Ils nous disent aménager nos rues, faites-nous du déneigement. Je ne dis pas qu’on n’a pas besoin de bibliothèque. Moi, je parle au nom des citoyens », a déclaré M. Tassé.

Le conseiller du district de Limbourg, Cédric Tessier, a offert des propos cinglant pour parler des deux conseillers municipaux. M. Tessier« Aujourd’hui on a vu la campagne électorale est commencée. L’opposition va dire noir à chaque fois que le maire dit blanc. Chaque fois que le blanc va dire noir, eux ils vont dire blanc. Tout ce qu’ils veulent, c’est s’opposer au maire », a-t-il déploré.

Selon lui, si un sondage demande aux citoyens ce qu’ils préfèrent entre des « entrepôts de livres » et des « bibliothèques modernes », ils choisiront la deuxième option.

D'après un reportage de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine