De Lahr, en Allemagne, à Ottawa et à Gatineau, en passant par Sudbury et Québec, celui qui a été la voix du retour pendant 15 ans dans la capitale nationale, animera, aujourd'hui, sa dernière émission. Avant son dernier tour de piste, l'heure est aux bilans!

Voici trois événements qui ont marqué la carrière radiophonique de Daniel Mathieu.

Une première entrevue hors de l'ordinaire

Daniel a commencé sa carrière en 1976, il y a 40 ans, à la radio des Forces armées canadiennes, pour Radio-Canada, à Lahr, en Allemagne. « J'avais 21 ans, je venais de quitter Montréal pour aller travailler en Allemagne pour deux ans afin d'apprendre le métier », explique-t-il.

Pour sa première entrevue, il a reçu nul autre que Maurice Richard, Pete Morin et Phil Goyette, trois légendes du hockey.

« Ces gens-là étaient venus jouer un match de hockey contre l'armée », se remémore-t-il. « J'ai été à leur rencontre et j'ai eu assez de culot pour leur dire "pourquoi vous ne viendriez pas en studio avec moi, je ferais une entrevue avec vous!" »

Écoutez la première entrevue de Daniel avec les trois légendes de la Sainte-Flanelle

La crise du verglas

Il y a 18 ans, le 5 janvier 1998, le Québec était plongé dans le noir lors de la « crise du verglas ». Les dégâts causés par une pluie verglaçante continue avaient été tellement grands que plus d'un million de foyers avaient été privés d'électricité, certains pendant plus de trois semaines.

La grande région de Montréal et la Montérégie avaient été particulièrement affectées. Le chaos avait régné pendant plusieurs jours. Daniel se souvient bien de cette crise puisqu'il a été appelé à animer l'émission du matin, à Montréal, à la Radio Service Montérégie.

« On était là pour les gens qui n'avaient plus accès à la télévision », souligne-t-il.« On était vraiment un service essentiel. C'est pour ça que ce moment a été marquant pour moi. »

Écoutez quelques extraits de cette couverture

La fusillade au parlement

Il y a un an et demi, vers 9 h, la capitale nationale retenait son souffle. Le caporal Nathan Cirillo venait de tomber sous les balles de Michael Zehaf-Bibeau. Confinement au bureau, état d'urgence au centre-ville d'Ottawa et plusieurs heures à l'antenne en direct. Cette journée restera toujours gravée dans la mémoire de Daniel.

Écoutez quelques extraits de cette couverture

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine