Retour

Lansdowne, un endroit idéal pour le Festival de la Coupe Grey en 2017?

Pendant que le Rouge et Noir peaufine sa préparation sur le terrain en vue de la finale de dimanche, le comité organisateur de la Coupe Grey 2017 sillonne Toronto. Il est à l'affût de tous les détails qui entourent les festivités cette année. Radio-Canada a suivi l'équipe dans sa mission d'observation, un exercice qui a su modifier la conception préalable de l'événement prévu l'an prochain.

Rien n’échappe à l’équipe de Valerie Hughes, la directrice des événements majeurs de l'Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG). Les moindres détails du Festival de la Coupe Grey sont notés et photographiés, question de mieux prévoir la mouture de l’an prochain.

« Nous apprenons beaucoup », mentionne celle qui a déjà organisé trois événements de la Fédération internationale de football association (FIFA), en plus de deux championnats du monde de hockey junior.

Le Festival de la Coupe Grey se déroule sur quatre jours et inclut les célébrations de chaque équipe. Les représentants d’OSEG ont rencontré personnellement tous les organisateurs de ces événements pour connaître leurs besoins et leurs exigences en vue des festivités de l'an prochain à Ottawa.

Ils en profitent également pour présenter leur vision de la Coupe Grey 2017 : une célébration du football canadien au parc Lansdowne, le domicile du Rouge et Noir.

Une vision claire des festivités en 2017...

« Nous voulons accueillir le plus d’événements possible à Lansdowne. C’est un endroit fantastique, avec beaucoup d’espaces verts et des édifices comme le pavillon Aberdeen. Ça nous permettra de rassembler la ville et le pays dans cet endroit qui a été bâti pour ce genre d’événements », a mentionné Mme Hughes, rencontrée mercredi soir dans un hôtel du centre-ville de Toronto.

Elle s’apprêtait à rencontrer les organisateurs du Spirit of Edmonton, la fête des Eskimos. L’événement est l’un des plus courus du Festival de la Coupe Grey et se déroule dans une grande salle de réception.

Plusieurs autres rassemblements se tiennent plutôt au Centre des congrès de Toronto, où les partisans peuvent participer à des activités réparties sur quatre étages.

...mais des plans appelés à changer?

Est-ce que le parc Lansdowne offre suffisamment d’espace pour tenir ces fêtes à grand déploiement? Mme Hughes n’en était plus aussi certaine, lorsque rencontrée de nouveau jeudi.

Je ne dirais pas que notre vision a changé. Je crois que nous allons la modifier, en sachant l'enthousiasme pour la Coupe Grey en 2017.

Valerie Hughes, directrice des événements majeurs au Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG)

« C’est un bon rappel de toutes les belles choses qui vont se dérouler et même si notre lieu "numéro un" demeure Lansdowne, nous voulons une célébration dans toute la ville. Donc, nous pouvons considérer d’autres endroits à Ottawa pour que plus de gens participent », a indiqué la spécialiste de l’organisation des événements sportifs, qui compte installer de nombreux événements à l’extérieur lorsque la capitale sera l’hôte de la finale de la Ligue canadienne de football (LCF).

De son côté, Amanda Ruddy, qui s’occupe de la programmation du Festival de la Coupe Grey 2017, s’attend à travailler conjointement avec les différents responsables des fêtes pour trouver des endroits qui conviennent à tous.

« Nous ne leur avons pas suggéré où ils devraient aller, mais nous avons discuté de différentes options. Lorsque nous retournerons à la maison, nous serons en mesure de leur en proposer quelques-unes en fonction de leurs besoins », explique-t-elle.

Des ajustements au niveau sportif

Avec toutes ces festivités, le match de la Coupe Grey demeure la priorité numéro un. L’équipe des communications d’OSEG est donc aussi à Toronto pour observer le déroulement des journées, selon la perspective des équipes.

Les joueurs des deux clubs en finale de la LCF doivent prendre part à de nombreux événements médiatiques au cours de la semaine, en plus de leur préparation physique.

La journée des médias et le gala sont des exemples d’obligations auxquelles doivent se plier les joueurs. Leur horaire devient rapidement chargé.

Le directeur des communications et du contenu pour OSEG, Graeme Ivory, a été de tous les événements médiatiques depuis le début de la semaine de la Coupe Grey. Il a rempli de nombreuses pages dans un cahier de notes sur des faux-pas à éviter l’an prochain.

« La chose la plus importante que je retiens, c’est que tout doit être bien planifié », souligne-t-il, en avouant du même coup qu’une métropole comme Toronto complique les déplacements et l’organisation, mais que les joueurs doivent demeurer la priorité dans toute l’opération.

Plus d'articles