Retour

Le Barreau ontarien veut combattre le racisme au sein de la profession

Les cabinets d'avocats ontariens d'une certaine taille devront faire des efforts pour que leur personnel soit plus représentatif de la diversité raciale. Ils auront aussi à fournir des comptes rendus de leurs progrès, en vertu de recommandations adoptées vendredi par le Barreau du Haut-Canada, après un débat chargé d'émotions.

Le Barreau va aussi mettre en place des mesures pour s'assurer que les milieux de travail du secteur juridique font plus d'efforts pour combattre le racisme et la discrimination.

Ces recommandations proviennent d'un comité créé il y a quatre ans pour examiner les obstacles auxquels font face les avocats noirs ou les membres des minorités visibles.

Le coprésident du comité, Raj Anand, raconte qu'il a lui-même fait l'objet d'insultes à caractère racial. Il trouve gratifiant que le rapport du comité ait été adopté par le barreau.

C'est un problème grave, auquel il faut s'attaquer.

Raj Anand, coprésident du comité

Des responsabilités

Il ajoute que les avocats et les parajuristes auront clairement la responsabilité de faire la promotion des droits de la personne dans leur milieu de travail, au sein du système de justice et auprès du public.

Les bureaux qui emploient au moins 10 avocats et parajuristes devront désigner une personne responsable de l'équité lors du recrutement et de l'octroi des promotions. Ils seront aussi tenus de faire état de leurs progrès au Barreau tous les deux ans.

Les cabinets qui emploient 25 professionnels ou plus devront aussi faire la promotion de la diversité.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine