Retour

Le baseball amateur poursuit sa progression à Gatineau

Le baseball connaît un regain de popularité en Outaouais, surtout dans le secteur d'Aylmer.

Un texte de Jonathan Jobin

Plus de 400 jeunes seront membres de l'Association de baseball amateur d'Aylmer (ABAA) cet été, une augmentation de plus de 8 % par rapport à la saison 2017. « On vise d'augmenter le membership chaque année. C'est bien actuellement parce que ça monte de 5 à 10 % par année, ce qui nous permet de gérer la croissance », mentionne le président de l'ABAA, Daniel Caron.

L'augmentation n'est pas unique à l'ouest de la ville. Elle se fait sentir un peu partout à Gatineau, sauf dans le secteur de Hull, qui connaît une légère baisse d'inscription cette année. Malgré tout, l'Association de Hull compte 100 joueurs de plus qu'en 2009.

Dans le secteur de Gatineau, plus de 430 joueurs sont inscrits. L'Association de baseball amateur de Gatineau (ABAG) pourrait compter plus de membres, mais elle fournit près de 75 % des joueurs du baseball élite, qui ne sont pas comptabilisés dans les statistiques des associations locales.

Malgré tout, on y compte davantage d'équipes que l'an dernier et plus de 20 jeunes ont été refusés dans la catégorie Rallye Cap, le baseball d'initiation, faute de places disponibles.

« Il y a une augmentation partout! Les gens sont intéressés à jouer au baseball. Les gens ont repris le goût pour différentes raisons, mais on a probablement dépassé les 1700 athlètes en Outaouais », affirme Stéphane Pétronzio, coordonnateur technique régional pour les entraîneurs et responsable du sport-étude à Nicolas-Gatineau.

Le succès des Blue Jays de Toronto au cours des dernières années est un des éléments qui a permis de redorer l'image de ce sport chez nous.

Les matchs organisés au stade olympique ont été suivis par des centaines de milliers de personnes au Québec. Mais il y a plus, selon le président de l'ABAA.

« Dans notre cas, il y a la croissance du secteur Aylmer qui contribue beaucoup [à l'augmentation]. Il faut aussi parler des bénévoles qui ont travaillé très fort pour développer le baseball féminin. Plus de 15 % de nos membres sont maintenant des filles », précise Daniel Caron.

Baseball Quebec a d'ailleurs fait un effort colossal depuis une dizaine d'années pour regagner les jeunes et les filles. Le baseball d'initiation a notamment été adapté avec de nouvelles règles et moins de joueurs.

Toutes ces nouvelles règles ont changé la donne pour les plus jeunes. « On veut donner un meilleur bagage de connaissances de baseball au niveau technique et au niveau moteur avec les jeunes. Il faut qu'ils soient actifs. On savait que dans le passé, neuf sur le terrain, c'était trop », ajoute Stéphane Pétronzio.

Pas que du positif

La récente popularité du baseball amène toutefois son lot de défis. Il manque de bénévoles, surtout d'entraîneurs, un peu partout à Gatineau. L'ABAA en cherche encore pour l'été prochain et poursuit ses efforts de recrutement.

« On a regardé qui était entraîneur l'an dernier et on a communiqué avec eux. La tâche a été divisée dans notre comité de direction pour trouver les entraîneurs de niveau B. Au niveau A, ce n'est jamais très difficile, mais on doit continuer de solliciter les gens pour le niveau B », mentionne Daniel Caron.

Le même problème existe à Gatineau. C'est pour cette raison que de nouveaux programmes ont aussi été créés pour venir en aide aux entraîneurs.

« C'est certain que des entraîneurs, on en a toujours besoin. On fait des appels chaque année [...] quand l'entraîneur est mieux outillé, il peut revenir avec ses joueurs et ses joueuses. Il va être capable de faire des bons entraînements et les faire progresser », ajoute Pétronzio.

Le nombre de terrains et leur entretien laisse aussi à désirer. La Ville de Gatineau dépensera environ 605 000 $ pour l'entretien de tous les terrains sportifs, ce qui comprend notamment les terrains de soccer, de tennis et de baseball. Elle dépensait près de 655 000 $ il y a cinq ans.

« On a un beau un site d'excellence à Sanscartier [à Gatineau] et on est bien. Mais, ça prendrait d'autres terrains dans l'ouest de la ville », dit Pétronzio.

Les associations travaillent étroitement avec la municipalité pour la création de nouveaux sites de baseball. Des projets de terrains synthétiques sont notamment dans les plans.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards