Retour

Le Canadien vient à bout des Sénateurs en prolongation

Le Canadien n'avait marqué qu'un but après 59 minutes de jeu contre les Sénateurs samedi, à Ottawa. Il en a ensuite inscrit deux en moins de deux minutes pour vaincre l'adversaire 3 à 2 en prolongation. 

Phillip Danault a déjoué Andrew Hammond au début de la période supplémentaire pour compléter la remontée du CH qui avait créé l'égalité dans la toute dernière minute de jeu par l'entremise de Brian Flynn. Danault a fait bouger les cordages après 46 secondes de jeu en prolongation. 

Flynn avait créé l'égalité alors qu'il ne restait que 36 secondes à écouler au temps réglementaire.

Paul Byron a été le plus brillant à l'attaque dans la victoire. Il a marqué dès la 37e seconde du match, aidé de Torrey Mitchell, avant de récolter une passe sur le but égalisateur de Bryan Flynn et une autre sur celui victorieux de Danault.

« C'est tellement un compétiteur. Il a été une inspiration pour tout le monde », a déclaré Michel Therrien après la rencontre.

Byron, lui, a plutôt rendu hommage à ses deux complices.

« Nous sommes trois joueurs qui travaillent très fort et qui jouent de la façon qu'il faut jouer. C'est simple. On met les rondelles aux bons endroits. Et quand tu joues avec deux gars qui sont intelligents sur la glace, c'est facile. »

Inexpérience, mais fougue

Pour ce premier de deux matchs en autant de jours en Ontario, l'entraîneur du Tricolore avait donné congé à bon nombre de vétérans et offert la chance à plusieurs jeunes joueurs de se mettre en évidence.

Chez les attaquants, la liste de vétérans de la saison 2015-2016 incluait Byron, Mitchell, Flynn, Danault, Stefan Matteau, Jacob De La Rose, et Michael McCarron. Mitchell n'a même pas complété la première période, après avoir été blessé au visage à mi-chemin de l'engagement initial.

Therrien a d'ailleurs bien aimé ce qu'il a vu de Matteau et de McCarron.

« On les a trouvés très engagés. Stefan a bien joué, il s'est impliqué, a été vite sur la rondelle. Ç'a été la même chose avec McCarron. Il a fait beaucoup de bonnes choses. »

La défense du Tricolore était particulièrement inexpérimentée.

Les six défenseurs employés par Therrien n'avaient récolté aucun point en carrière dans la Ligue nationale (LNH) et totalisaient seulement 17 matchs d'expérience, incluant les 13 de Philip Samuelsson avec les Penguins de Pittsburgh et les Coyotes de l'Arizona entre 2013 et 2016.

Trois d'entre eux, soit Noah Juulsen, Yury Alexandrov et Tom Parisi, attendent toujours de disputer leur première rencontre dans la LNH.

Même le défenseur recrue Mikhail Sergachev avait été laissé de côté, après une solide prestation face à ces mêmes Sénateurs deux jours plus tôt.

C'est derrière cette brigade de novices que le nouveau venu Al Montoya a dû protéger les filets, contre une formation qui, de surcroît, comptait sur plusieurs vétérans, dont les défenseurs Erik Karlsson et Dion Phaneuf, absents jeudi soir à Montréal.

Sans être spectaculaire, l'ancien choix de premier tour des Rangers de New York en 2004 s'est montré solide devant les 26 tirs des Sénateurs. Mike Hoffman, en avantage numérique, et Kyle Turris l'ont déjoué pendant les sept premières minutes du deuxième vingt.

« Avec de si jeunes joueurs, vous devez prévoir l'imprévisible, a commenté Montoya. Dans un sens, ça m'oblige à demeurer alerte et toujours bien suivre la rondelle des yeux. »

« Je crois que mes déplacements étaient plus fluides. Il faut dire qu'il s'agissait de mon premier match complet, et mentalement, c'est toujours le plus difficile. Lors des entraînements, vous travaillez avec vigueur pendant une minute; aujourd'hui, c'était 60 minutes. Mais c'est bon de compléter ce premier match. Je vais retenir les éléments positifs et commencer à travailler avec Stéphane (Waite). »

Andrew Hammond a repoussé 29 lancers devant le filet ottavien.

Ce premier match des Sénateurs dans leur domicile en calendrier préparatoire, combiné à la visite du Canadien, n'a pas généré beaucoup de ferveur dans la capitale canadienne. Il y avait de nombreux sièges vides dans l'amphithéâtre, y compris dans les gradins inférieurs.

Les hommes de Therrien reprendront le collier dès dimanche soir avec une visite au Centre Air Canada de Toronto pour y affronter les Maple Leafs.

Plus d'articles