Retour

Le cannabis doit être pour les 25 ans et plus, selon la santé publique de la capitale

Santé publique Ottawa prône l'imposition de l'âge minimal de 25 ans pour acheter et utiliser de la marijuana au pays. C'est ce que recommande l'organisme au groupe de travail fédéral qui se penche sur la légalisation de cette drogue. Un projet de loi pourrait être présenté dès l'an prochain.

Gillian Connelly, directrice de la promotion de la santé et de la prévention des maladies à Santé publique Ottawa, rappelle que le cerveau humain se développe jusqu'à l'âge de 25 ans.

Mme Connelly reconnaît toutefois qu'il n'existe pas de consensus sur l'âge minimal parmi les 28 agences de santé publique qui se consultent dans ce dossier. D'autres agences estiment entre autres que le fait d'avoir un âge minimal différent pour l'alcool et la marijuana est irréaliste et qu'une telle mesure serait difficile à appliquer.



Bruce Linton, président du producteur de marijuana Tweed, à Smiths Falls, estime que le fait d'interdire le produit aux jeunes adultes les incitera à se tourner vers le marché noir.

« Tout marché qui n'est pas disponible pour les fournisseurs légaux est un marché disponible pour les autres [trad. libre] », déplore-t-il.

Santé publique Ottawa dit vouloir garder une ouverture d'esprit dans ce dossier, mais souhaite transmettre au fédéral une opinion basée uniquement sur des préoccupations en matière de santé.

L'imposition d'un âge minimal n'est que l'une des 30 recommandations que Santé publique Ottawa souhaite transmettre au gouvernement fédéral dans un rapport qui sera déposé devant le Conseil de santé d'Ottawa le 17 octobre prochain. Parmi les autres recommandations, l'organisme conseille d'imposer des règles sur l'emballage, la publicité et le dosage, ainsi que le financement de la recherche et le traitement pour les toxicomanes.

D'après CBC

Plus d'articles