Retour

Le Cégep de l'Outaouais doit jouer un rôle central dans la région, dit son nouveau président

Le nouveau président du conseil d'administration du Cégep de l'Outaouais, Simon Drolet, veut faire de l'établissement d'enseignement un acteur incontournable en matière de développement régional.

Il affirme, entre autres, que la création prochaine d'un programme en techniques juridiques permettra non seulement de former des étudiants, mais de développer une expertise dans le domaine en Outaouais.

M. Drolet, qui a été élu plus tôt cette semaine, souligne aussi que le Cégep a fait d'importants progrès en ce qui a trait à ses relations avec le monde des affaires et qu'il compte poursuivre le travail en ce sens.

« Comment le Cégep dialogue avec le secteur économique, le secteur de l'emploi, en Outaouais? », se demande-t-il. « Ça, c'est appelé à se développer. »

Fort de son expérience dans le milieu communautaire, notamment en tant qu'actuel directeur général du Centre d'intervention en abus sexuels pour la famille (CIASF), M. Drolet est d'avis que l'établissement d'enseignement peut joueur un rôle de transformation sociale.

« Avec tout ce qui se passe au niveau social, politique, culturel, au Québec puis ailleurs dans le monde, je pense que c'est important plus que jamais, aussi, qu'on développe l'éducation à la citoyenneté, puis le Cégep est très très bien placé pour le faire », lance-t-il.

Il cite en exemple la question de la prévention des violences sexuelles sur le campus, un enjeu sur lequel il souhaite créer un dialogue avec les étudiants et le corps professoral.

Plus d'articles

Commentaires