Retour

Le Centre national des arts est-il construit à l'envers?

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les portes d'entrée principales du Centre national des arts (CNA) d'Ottawa étaient situées à l'arrière du bâtiment? Êtes-vous de ceux qui pensent que le CNA est construit à l'envers? Une vidéo rendue publique par un architecte ottavien, Barry Padolsky, indique que vous n'avez peut-être pas tout à fait tort!

Un texte de Angie Bonenfant , avec les informations de Jean-François Chevrier

Le Centre national des arts entreprend, depuis décembre, des travaux de rénovation majeurs. Plus de 110 millions de dollars ont été investis par le gouvernement fédéral pour moderniser le vieil édifice.

À la fin de l'exercice, au mois de janvier 2018, le CNA sera plus grand de 60 000 pieds carrés.

Nouvelles salles de réception, nouvelle billetterie, modernisation de la Quatrième salle et ajout d'un atrium vitré à titre d'entrée principale, le CNA tel qu'on le connaît ne sera plus que l'ombre de lui-même.

À quoi ressemble, à mi-parcours, le chantier du CNA? En voici un aperçu :

Où sont les portes?

Les travaux de rénovation vont rajeunir le CNA et permettre, du même coup, de corriger une bizarrerie vieille d'une cinquantaine d'années.

Les portes d'entrée principales seront déplacées sur la rue Elgin. Avant la construction, elles étaient face au canal Rideau.

Ainsi construite, la bâtisse semblait tourner le dos à la ville. Elle avait aussi davantage l'apparence d'un bunker que d'un centre d'arts et de culture...

L'entrée est par ici!

Depuis le début des travaux, les portes d'entrée du Centre national des arts sont encore plus difficiles d'accès.

Carl Martin, porte-parole, du CNA nous montre le nouveau chemin et explique la raison pour laquelle les portes de l'entrée principale se trouvaient, à l'origine, du côté du canal Rideau.

Pourquoi les portes d'entrée principales ont-elles été construites du côté du canal Rideau?

« C'est un sujet de conversation qui dure depuis 1969 », soutient l'architecte Barry Padolsky. « On s'est tous demandé à un moment ou un autre pourquoi les portes ne donnent pas sur la rue Elgin ou sur la place de Confédération. »

À l'époque, rappelle-t-il, la Commission de la capitale nationale (CCN), qui était responsable du développement urbain, voulait revitaliser le centre-ville d'Ottawa autour du canal Rideau.

On voulait élargir le canal, construire une lagune et une marina. L'ancienne gare de train devait être démolie et remplacée par un auditorium moderne. Le parc de la Confédération devait abriter un grand musée national.

Le CNA qui était la pièce maîtresse de ce plan de revitalisation a été contruit de façon à donner face à cette place publique.

« Cela aurait été charmant et très efficace, mais rien de tout ça ne s'est réalisé, ni le musée, ni la marina, ni la place publique. Le CNA a été construit en fonction d'un projet qui n'a jamais vu le jour », raconte M. Padolsky

Architecture brutaliste

En termes d'apparence, le CNA est aussi un produit de son époque, rappelle l'architecte. Dans les années 1960, le style architectural brutaliste où on construisait des édifices sans ornement et en béton était très en vogue.

« C'était une bonne idée à l'époque, mais avec les années, on s'est rendu compte que les gens avaient de la difficulté à trouver l'entrée. Le building n'avait rien d'excitant non plus », explique-t-il.

« Je pense que le projet de rénovation va donner un nouveau souffle au CNA. Il sera plus invitant, plus joli et l'entrée transparente sur Elgin fera toute la différence. »

Plus d'articles