De plus gros noms, un meilleur éclairage et un site de compétition plus accueillant pour les spectateurs. C'est la promesse que font les organisateurs du Challenger de Gatineau à sa quatrième année d'existence.

Un texte de Kim Vallière

Chez les hommes, deux joueurs classés parmi les 100 meilleurs sur la planète devraient être présents à Gatineau. Le Tunisien Malek Jaziri (74e) et l’Italien Thomas Fabbiano (95e) sont inscrits au tournoi, remporté l’an dernier par Peter Polansky.

La raquette canadienne, classée 127e au monde, sera de retour pour défendre son titre. Le contingent canadien est promoteur, avec la présence de Filip Peliwo, Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov, gagnant du Futures de Gatineau en mars.

« Les Canadiens ont d’excellentes chances de remporter le titre encore cette année », affirme François Milloy de Tennis Canada. « Filip a gagné cinq tournois en six semaines, Denis jouera dans les qualifications à Wimbeldon à 17 ans et Félix a remporté le Challenger à Lyon il y a 10 jours. »

Chez les femmes, la liste complète des participantes n’est toujours pas connue, puisque l’inscription n’est pas terminée.

Tennis Canada peut toutefois confirmer que Françoise Abanda et Bianca Andreescu, championne du Challenger de Gatineau en 2016, ne seront pas présentes.

« Leur classement leur permet de participer à des tournois de plus grande envergure », explique M. Milloy. Aleksandra Wozniak, qui a déjà occupé le 21e rang mondial, et Charlotte Robillard-Millette ont déjà confirmé leur présence.

Pour la première fois, deux athlètes de Tennis Performance Outaouais sont assurés de participer aux qualifications, un chez les hommes et une chez les femmes. D’autres pourraient s’ajouter dans les prochaines semaines.

Une bourse de 75 000 $ est attribuée au volet masculin du Challenger de Gatineau contre 25 000 $ pour les femmes.

Quelques nouveautés au tournoi

Le site du tournoi de Gatineau aura un visage un peu différent cette année, soutiennent les organisateurs. « On veut lui donner un style similaire à la Coupe Rogers, quelque chose de plus chaleureux », explique Mathieu Toupin, coprésident des Internationaux de Tennis de Gatineau.

De nouveaux espaces pour les spectateurs et les enfants seront disponibles. Un court central de 700 places sera mis en place sous un éclairage amélioré pour les matchs en soirée, un avant-goût des modifications en chantier pour l’édition 2018 du tournoi.

La Ville a investi 280 000 $ dans le projet, tandis que la conseillère du district, Denise Laferrière, a ajouté 118 000 $ de son budget discrétionnaire. « Ça va nous permettre d’obtenir les standards d’éclairage de l’ATP sur notre central », détaille M. Toupin.

Le gouvernement du Québec devient également partenaire de l’événement avec une contribution de 35 000 $.

« On sent qu’on fait notre place. C’est sûr qu’on a travaillé fort et que ç’a pris du temps avant que les choses bougent. La contribution du gouvernement du Québec et la surprise de la ville de Gatineau montrent que tout le monde considère que le Challenger de Gatineau est important », raconte fièrement le coprésident de l’événement.

L’épreuve mixte sera disputée du 17 au 23 juillet au parc de l’Île de Gatineau.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine