Retour

Le chef de police réagit fortement aux critiques sur la stratégie contre les gangs et les armes à feu

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau, se fait rassurant malgré les critiques adressées à l'endroit de la stratégie contre les gangs et les armes à feu de son service.

Rappelons que depuis quelques mois, les six agents de l'Équipe d'intervention directe (EID) ont été réaffectés aux enquêtes sur les incidents impliquant des armes à feu.

Normalement, leur rôle est de surveiller directement les activités des gangs de rue.

Selon certains, comme le président de l'Association des policiers d'Ottawa, Matt Skof, les criminels se sentent donc moins surveiller depuis que les membres de l'EID sont moins sur le terrain.

Charles Bordeleau dit que ce n'est pas vrai et que les agents de quartier ont pris temporairement le relais.

Le chef Bordeleau reconnaît que ce travail s'ajoute aux tâches normales des agents de quartier.

Il dit toutefois que la réaffectation de l'Équipe d'intervention directe est temporaire.

Avec les informations de Jean-Sébastien Marier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine