Retour

Le CHEO déborde et envoie ses jeunes patients dans des hôpitaux d'autres villes canadiennes

Une partie des enfants les plus gravement malades ont dû être transférés dans des hôpitaux d'autres villes qu'Ottawa, en raison d'un taux d'hospitalisation extrêmement élevé au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO).

Depuis le début de l'année, le CHEO a transféré une douzaine d'enfants, dont quatre bébés.

Les responsables de l'hôpital ont indiqué à CBC qu'il s'agissait d'une situation rare.

Selon la Dre Lindy Samson, médecin-chef et médecin traitant à la Division des maladies infectieuses, l'hôpital a atteint sa pleine capacité.

« Lorsque cela se produit, ça veut dire que nous devons envoyer les enfants loin de chez eux, à Montréal, à Toronto et à Kingston », précise-t-elle.

Un bambin d'Ottawa transféré à Toronto

C'est ce qui s'est produit pour Nathan Lam, un bambin de 18 mois, après avoir été admis au CHEO pour de la fièvre il y a un mois. Au début, ses parents pensaient que le bambin faisait ses dents, puis il a arrêté de bouger et ses parents se sont inquiétés.

Ils l'ont emmené au CHEO, où les médecins ont trouvé une masse sur sa moelle épinière qui lui faisait perdre sa capacité à contrôler ses jambes.

Nathan a été admis à l'hôpital en vue d'une intervention chirurgicale, mais une semaine plus tard, les médecins ont dit à ses parents qu'il n'y avait pas de lits disponibles en soins intensifs pour lui.

Cau Lam, le père de Nathan, était bouleversé d'apprendre que son fils devrait être déplacé à Toronto pour que la masse soit retirée de sa colonne vertébrale.

« J'étais perdu, complètement perdu », raconte M. Lam.

Selon Dre Samson, ce sont les enfants avec les problèmes de santé les plus sérieux qui doivent être déplacés.

« Ce sont des enfants qui ont besoin des soins de santé les plus élevés », explique-t-elle.

« Je me sentais impuissant »

Être dans une autre ville n'a pas été facile pour la famille de Nathan, et ce, d'autant plus que des tests ont révélé que l'enfant était atteint d'une forme rare de cancer.

« Je me sentais impuissant », poursuit M. Lam.

Les parents du bambin n'ont pas eu d'autres choix que de déménager à Toronto avec Nathan et leurs deux autres enfants, Chloe, 3 ans, et Jacob, 8 mois.

La bonne nouvelle était tout de même que le cancer de Nathan ne pouvait être soigné qu'à Toronto, alors ils se sont retrouvés au bon endroit.

M. Lam a pris congé de son emploi à Ottawa et reçoit une assurance-emploi pour pouvoir rester avec son fils.

Bien que ce soit difficile, M. Lam assure que sa famille a reçu beaucoup de soutien de l'Hôpital pour enfants malades de Toronto. La famille a été hébergée au Manoir Ronald McDonald, près de l'hôpital, jusqu'à ce qu'ils puissent rentrer chez eux.

Ils s'attendent à rester à Toronto pendant 6 ou 8 mois.

En ce qui concerne les autres enfants qui ont été transférés, Dre Samson soutient que le CHEO s'assure que les jeunes patients puissent rentrer chez eux le plus rapidement possible, mais qu'il peut être difficile de transporter des enfants gravement malades.

Plus d'articles