Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a transmis un dossier à l'Unité permanente anticorruption (UPAC).

C'est que le CISSS de l'Outaouais a des raisons de croire que des soumissionnaires auraient eues des discussions en lien avec un appel d'offres lancé au début de l'année.

Cet appel d'offres, qui visait à trouver un fournisseur de transport adapté, a été retiré et le dossier a été remis à l'UPAC.

Le CISSS de l'Outaouais indique vouloir prendre quelques mois pour réévaluer ses besoins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine