Retour

Le CISSS de l’Outaouais tente de pallier le départ d’une dizaine de médecins

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais est aux prises avec de nouveaux problèmes de main-d'œuvre. Le CISSS est à la recherche de solutions pour remédier au départ d'une dizaine de médecins des urgences de Hull et de Gatineau au cours des derniers mois.

Un texte de Dominique Degré

Pour contrer les récents départs — dont certains sont temporaires —, le CISSS a notamment entamé des démarches en vue de dégager deux de ses médecins pour qu’ils ne s’occupent que des urgences.

La porte-parole du CISSS, Geneviève Côté, explique qu’il faut obtenir une dérogation aux règlements fixés par le Département régional de médecine générale pour affecter des médecins uniquement aux services d’urgence, comme l’établissement de santé souhaite le faire.

Le départ des médecins a déjà des répercussions sur certains services dans les hôpitaux de Hull et de Gatineau.

« C’est sûr que ça peut prolonger les délais de prise en charge médicale, mais, évidemment, on fait tout le travail en parallèle pour éviter que ça ne se produise », explique Mme Côté.

Le CISSS poursuit aussi ses efforts pour recruter du personnel, dont des médecins omnipraticiens. Mme Côté indique que l’établissement de santé a recruté 21 médecins cette année et qu’il pouvait en recruter jusqu’à 22.

L’organisation continue de réorienter certains patients jugés moins urgents vers les cliniques et les groupes de médecine familiale, afin de désengorger les hôpitaux.

Les négociations se poursuivent

Le départ des médecins des urgences hulloise et gatinoise survient également au moment où le Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la santé et des services sociaux de l'Outaouais anticipe une pénurie de personnel pour l’été.

La période estivale signifie par ailleurs une diminution des activités de CISSS, selon Geneviève Côté, mais que cette baisse de régime est « normale ». Le plan détaillant la réduction des activités pour l’été devrait être achevé d’ici quelques semaines, indique-t-elle.

Le Syndicat et le CISSS ont repris leurs négociations, mercredi matin. Aucune des parties n’a voulu commenter les discussions, mais toutes deux confirment que d’autres séances de négociation sont prévues au cours des prochains jours.

Plus d'articles