Retour

Le CISSS de l'Outaouais termine 2017-2018 avec un surplus

Pour une troisième année consécutive, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais a atteint l'équilibre budgétaire.

Un texte de Pascal Gervais

Le CISSS de l’Outaouais termine l’exercice financier 2017-2018 avec un surplus de 554 961 $, dont 37 729 $ au fond d’exploitation et 517 232 $ au fond d’immobilisation.

L’établissement a dû faire face, au cours de la dernière année, à des augmentations des coûts des médicaments en oncologie, la hausse des volumes d’activités et aux défis reliés au recrutement de la main-d’œuvre.

À quelques semaines de la fin de l'année financière, le 31 mars, le CISSS de l'Outaouais anticipait un déficit de près de 6 millions de dollars.

On avait un enjeu des coûts des médicaments, notamment oncologiques, c’est 3 millions [de dollars] de plus, mais nous avons été capables d’obtenir du ministère 1,8 million de plus dans notre budget médicament non seulement cette année, mais d’une façon récurrente pour les prochaines années, explique le président-directeur général du CISSS, Jean Hébert.

Les équipes du soutien à domicile ont grandement contribué à rétablir la situation en effectuant un plus grand nombre d’interventions, ce qui a permis au CISSS de l’Outaouais d’aller chercher 5,5 millions de dollars de plus en financement gouvernemental.

Depuis sa création, en 2015, le CISSS de l’Outaouais a toujours maintenu l’équilibre budgétaire, rappelle M. Hébert.

Je tiens à souligner l’apport inestimable de tout le personnel, des gestionnaires et des médecins, dentistes et pharmaciens qui contribuent chaque jour à la santé et au bien-être de notre population, dit M. Hébert.

Plus d'articles