Retour

Le CNA veut mettre en scène les Premières Nations

Après le théâtre dans les deux langues officielles du pays, le Centre national des arts (CNA) d'Ottawa créera un nouveau département de théâtre autochtone.

Cette annonce se fait jeudi, à l'occasion du dévoilement du plan stratégique 2015-2020 de l'institution.

« L'histoire des peuples autochtones du Canada est la saga la plus longue et la plus dramatique de notre pays, une saga qui se poursuit encore aujourd'hui », souligne la directrice artistique associée du théâtre anglais du CNA, Sarah Garton Stanley.

Le CNA indique avoir rencontré en février des leaders de la communauté artistique autochtone pour lancer le processus de recherche du tout premier directeur artistique autochtone.

Cette personne sera nommée en 2017. Le CNA lancera par la suite, en 2019, la première saison complète du nouveau département, qui coïncidera avec le 50e anniversaire de l'institution.

La création de ce nouveau département est conforme à sa mission, selon le CNA.

« En 1969, le Centre national des arts a ouvert ses portes en tant que centre d'arts de la scène doté d'un orchestre résidant et offrant des présentations exceptionnelles en musique, en danse et en théâtre. [...] La structure même de l'organisation, avec ses départements du théâtre français et du théâtre anglais en conformité avec les deux langues officielles du pays, reflétait la façon dont le Canada se percevait lui-même à l'époque. Aujourd'hui, le Canada apprend à se voir différemment », peut-on lire dans un communiqué.

On précise que cette nouvelle programmation dépassera les limites du théâtre et s'intéressera également à la musique, à la danse et à d'autres formes d'art de la scène.

Programmation francophone améliorée

Si le CNA se félicite d'avoir élargi sa visibilité au Canada anglais depuis 15 ans, il admet pouvoir améliorer sa présence auprès des francophones autant de la région de la Capitale-Nationale que du Québec et d'ailleurs au pays.

À Ottawa, le CNA s'engage à accorder plus de place à la programmation francophone sur scène, tout en se rapprochant des organisations artistiques et culturelles francophones.

L'institution coproduira également plus d'oeuvres au Québec.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine