Retour

Le cofondateur de David’s Tea se lance dans la restauration

Après avoir fait sa marque sur le marché du thé, David Segal, l'homme derrière David's Tea, a ouvert jeudi deux restaurants dans le centre-ville d'Ottawa. Baptisée Mad Radish, cette nouvelle bannière offrira principalement des salades.

Un texte de Dominique Degré

Quinze mois après avoir quitté la compagnie à succès qu’il a fondée en 2008, David Segal a décidé de s’établir dans la capitale nationale pour sa nouvelle aventure commerciale.

C’était un choix évident pour l’Ottavien d’origine, même si cette décision va selon lui au-delà du simple attachement sentimental.

Les deux succursales de Mad Radish d’Ottawa permettront de « s'ajuster » et d' « apprendre » en vue d’une éventuelle expansion ailleurs au Canada, aux dires de M. Segal. Ce dernier espère ouvrir jusqu’à cinq nouveaux restaurants d’ici l’an prochain.

Quant à une éventuelle expansion sur la scène internationale, David Segal préfère ne pas trop y penser afin de se concentrer sur le bon fonctionnement des deux restaurants d’Ottawa.Des hauts et des bas

La bannière David’s Tea compte aujourd’hui plus d’une centaine de magasins partout en Amérique du Nord. M. Segal estime avoir tiré des leçons fondamentales de cette expérience.

« Ce que j’ai appris avec David’s Tea, c’est qu’il faut construire de bonnes équipes et développer le service à la clientèle », a-t-il relaté.L’ancienne entreprise de David Segal a toutefois connu de meilleurs jours. Malgré une capitalisation boursière avoisinant les 140 millions de dollars, l’action de la compagnie a dégringolé considérablement depuis son entrée en bourse en juin 2015. L'action valait alors 27 $, mais elle n’a pas dépassé la barre des 8 $ depuis le début de 2017.

Plus d'articles

Commentaires