Retour

Le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée demande de surveiller les partis politiques

Le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'Ontario demande des changements législatifs pour notamment élargir son mandat à la surveillance des partis politiques.

Dans un communiqué accompagnant son rapport annuel, le bureau de Brian Beamish affirme que de récents événements ont mis en lumière les moyens que prennent les partis politiques pour recueillir et utiliser les renseignements personnels dans le but de cibler des particuliers de façon spécifique et unique à des fins politiques.

Selon le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée, les renseignements personnels détenus par les partis politiques peuvent potentiellement faire l'objet d'atteinte à la vie privée et de menaces informatiques. Les personnes qui seraient touchées par de telles failles de sécurité n’ont cependant aucun recours pour l'instant, précise-t-il.

Brian Beamish estime que d’assujettir les partis politiques aux lois sur la protection de la vie privée atténuerait les risques éthiques et de sécurité associés à la façon dont ils recueillent et utilisent les renseignements personnels.

Le chef du Parti progressiste-conservateur et prochain premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a été attaqué pendant la campagne électorale ontarienne pour des allégations visant des candidats de son parti qui auraient pu utiliser des données volées à des fins politiques.

Un candidat conservateur a démissionné peu après que son ancien employeur, 407 ETR qui gère l'autoroute 407, eut annoncé qu'il enquêtait sur un vol de données touchant 60 000 clients.

La prochaine chef de l'opposition officielle à Queen's Park, Andrea Horwath, affirme par voie de communiqué partager les inquiétudes du commissaire et appuyer les changements législatifs qu'il recommande.

En plus de citer en exemple, le vol de donnée chez 407 ETR, la chef du NPD dit qu'une telle législation préviendrait un autre scandale comme celui de la suppression de documents sur l'annulation des centrales au gaz.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Regardez la réaction de cette fille!





Rabais de la semaine