Un homme condamné pour meurtre qui s'était évadé du pénitencier de Dorchester, au Nouveau-Brunswick, est à nouveau détenu.

Steven Budgen, 45 ans, a été arrêté jeudi, vers 20 h 30, dans un secteur boisé entre Dorchester et Sackville, où il se trouvait seul.

Des agents de la Gendarmerie royale du Canada l’ont arrêté. Le corps policier n’avait pas déterminé à ce moment s’il allait porter des accusations contre lui pour son évasion, selon la porte-parole de la GRC, Jullie Rogers-Marsh.

Sa disparition de l'unité à sécurité minimale avait été signalée mercredi soir. Une chasse à l'homme avait immédiatement été lancée.

L'unité est composée de plusieurs petites maisons partagées chacune par une demi-douzaine de détenus. Steven Bugden s'y trouvait parce que le risque qu'il présentait était jugé faible.

Aucun mur n’empêche ces détenus de quitter les lieux, avait expliqué le directeur adjoint des services de gestion au pénitencier, Émile Belliveau. Il s’agit de leur dernière étape en détention avant d’être réinsérés dans la société.

Steven Bugden purgeait une peine pour meurtre au deuxième degré dans l'unité à sécurité minimale du pénitencier. Il avait été reconnu coupable du meurtre d'Angela Tong, une étudiante de 22 ans de l'Université Carleton, poignardée à 19 reprises dans un hôtel d'Ottawa en mars 1997.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque