Retour

Le directeur du SPVG, Mario Harel, prendra sa retraite le 1er septembre

Le directeur du Service de Police de Gatineau (SPVG), Mario Harel, prendra sa retraite dès le 1er septembre prochain. Il occupait ce poste depuis juin le 23 juin 2007.

M. Harel a d’abord entré en fonction à titre de chef par intérim en juin 2007 avant de prêter serment officiellement le 4 février 2009.

Mario Harel a occupé plusieurs fonctions au sein du SPVG au long de sa carrière qui a duré près 35 ans. Il a entre autres travaillé au bureau des enquêtes criminelles du Service de police ainsi qu’à la division de la sécurité routière et de la prévention des crimes.

« À l’aube de la modernisation du SPVG et de l’élaboration du nouveau plan stratégique qui établira les objectifs des prochaines années, je juge le moment opportun pour laisser place à la relève et ainsi permettre au prochain directeur de façonner l’avenir du Service de police », relate-t-il dans un communiqué publié mardi.

Durant son mandat, il a collaboré à bon nombre de projets, comme la création de l’Unité Antigang du SPVG et de l’Unité d’intervention de crise, en collaboration avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais, pour mieux intervenir auprès de personnes en détresse.

Il est également impliqué dans d’autres regroupements de forces policières au pays, à commencer par l’Association canadienne des chefs de police, qu’il préside depuis août2016. Son mandat à la tête de l’Association se terminera le 13 août 2018. Il a également été vice-président du regroupement de 2013 à 2016. M. Harel a également été membre du conseil d’administration de l’Association des directeurs de police du Québec.

M. Harel a aussi participé à certaines initiatives communautaires. Il a entre autres fondé le déjeuner-bénéfice des policiers et policières du SPVG en plus de siéger au conseil d'administration de l'organisme Missing Children Society of Canada.

Plus d'articles