L'incertitude entourant la venue des Mosaïcultures à Gatineau en 2017 oblige les organisateurs du Festibière d'été de Gatineau à changer d'emplacement pour les prochaines années.

Un texte de Pascal Charlebois

Radio-Canada a appris que le festival a conclu une entente de plusieurs années avec le Musée canadien de l'histoire, où se déroule déjà le volet hivernal de l'événement.

Depuis 2013, le festival se déroulait au parc Jacques-Cartier de Gatineau, qui est géré par la Commission de la capitale nationale (CCN). Pour les deux premières éditions, en 2011 et en 2012, le Festibière s'était établi au parc du Lac-Leamy.

La tenue possible des Mosaïcultures au parc Jacques-Cartier aurait obligé les organisateurs du Festibière à se trouver un nouvel emplacement avec un court préavis. Ils ont donc décidé de contracter une entente à long terme avec un autre partenaire.

Cette nouvelle entente engendre des coûts supplémentaires pour le Festibière. Les organisateurs misent toutefois sur le volet intérieur de l'événement pour contrer la pluie qui a nui au festival lors des dernières années et attirer les amateurs.

D'autres changements au festival

Le nouvel emplacement permettra aux festivaliers d'être présents sur le site jusqu'aux petites heures du matin. Alors que le volet extérieur devra en effet se terminer à 23 h en raison du règlement municipal, le volet intérieur pourra se poursuivre jusqu'à 1 h.

De plus, les organisateurs laissent tomber la journée du dimanche pour pouvoir offrir une programmation dès le jeudi soir. Les sondages menés auprès de la clientèle et des exposants ont indiqué que le dimanche était moins achalandé.

Les détails de la programmation seront dévoilés mardi prochain, lors d'une conférence de presse. Le Festibière aura lieu du 26 au 28 mai.

Plus d'articles

Commentaires