Retour

Le fils de la consule à Miami devrait se prononcer sur sa culpabilité le 19 février

La cause du fils de l'ex-consule canadienne à Miami, qui est accusé de deux meurtres, a été ajournée, jeudi, vraisemblablement à la suite d'une entente pénale entre les parties.

Après discussion avec la juge, la poursuite et la défense ont annoncé jeudi que Marc Wabafiyebazu, originaire d'Ottawa, devrait maintenant se prononcer sur sa culpabilité le 19 février.

Il pourrait plaider coupable à une accusation réduite.

La police de Miami avait arrêté le jeune Wabafiyebazu, d'Ottawa, le 30 mars 2015, après une fusillade au cours de laquelle son frère de 18 ans et un autre jeune homme avaient été tués.

Selon la police, l'adolescent de 15 ans a admis qu'il s'était rendu avec son frère aîné chez un revendeur de drogue pour le voler, mais que l'affaire avait soudainement mal tourné.

La poursuite l'a donc accusé de meurtre au premier degré par complicité, un crime passible d'une peine de prison à perpétuité.

Rien n'indique jusqu'ici que le garçon ait tiré un coup de feu ou menacé quelqu'un.

Marc Wabafiyebazu est le fils de Roxanne Dubé, une diplomate canadienne qui venait d'être nommée consule à Miami au moment du drame.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine