Retour

Le Front commun de l'Outaouais n'a pas abandonné tout espoir de rencontrer Philippe Couillard

Créé en 2014, lors de la dernière campagne électorale provinciale, le Front commun de l'Outaouais, qui demande depuis des mois une rencontre avec le premier ministre du Québec pour parler des priorités régionales, n'a toujours pas obtenu de date pour un rendez-vous.

Cette demande avait été effectuée, en décembre 2014, à la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée.

Plus de neuf mois après, aucune rencontre n'a encore été prévue avec le premier ministre.

Après être entrée en contact avec les bureaux respectifs de Mme Vallée et de M. Couillard, Radio-Canada a pu confirmer qu'une rencontre avec le Front commun était toujours dans les plans, mais à un moment qui sera jugé opportun par le premier ministre.

Loin de s'impatienter, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin espère être fixé prochainement.

« On va en parler avec Mme Vallée cette semaine. Je comprends que le premier ministre soit occupé », concède-t-il.

Un document de travail a été concocté par les membres du groupe et il servira de base de discussion lors d'une éventuelle rencontre. Le Front commun de l'Outaouais l'a fait parvenir cet été à M. Couillard.

La nécessité de doter l'Outaouais d'un statut particulier et un meilleur financement de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) ont été identifiés comme des priorités régionales.

D'après un reportage de Louka Jacques

Plus d'articles

Commentaires