Retour

Le Fury d'Ottawa veut développer le talent local

Le Fury d'Ottawa a tenu une clinique de perfectionnement gratuite cette fin de semaine à l'intention des entraîneurs de jeunes joueurs de soccer de la région.

Un texte d'Ismaël Sy

Avec cette activité dirigée par le groupe d'entraîneurs du Fury, en partenariat avec la Fondation de l'Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), le club veut développer le talent local. L'équipe souhaite aligner le plus de joueurs canadiens possible au sein de son effectif. C'est l'une des raisons pour lesquelles Nikola Popovic et ses adjoints ont offert quelques trucs à ceux qui sont directement responsables du développement des jeunes.

« Qui ne voudrait pas y participer? C'était fantastique! », s'exclame Joanne Lemmex, entraîneuse au sein des West Carleton Talents. « J'ai eu plusieurs bons conseils pour mes défenseurs, mes attaquants et mon gardien, mais j'ai surtout retenu que ce que le club essaie de faire avec la communauté est exceptionnel », ajoute-t-elle.

Une trentaine d'entraîneurs locaux se sont déplacés samedi à la Place TD, de 9 h à 16 h, pour approfondir leurs connaissances. Des séances en classe et sur le terrain ont eu lieu au cours de la journée pour leur permettre d'apprendre de nouvelles stratégies et de nouveaux exercices d'entraînement.

« J'ai toujours dit que le jour où je vais mourir, c'est le jour où je vais arrêter d'apprendre. À chaque fois qu'il y a des opportunités, surtout d'une équipe professionnelle, j'en profite. Je crois que c'est comme ça que le soccer au Canada va grandir », estime Joé Fournier, entraîneur à l'École secondaire publique Louis-Riel.

La journée de formation a dépassé les attentes de M. Fournier. Il a été frappé par le professionnalisme et le sérieux des entraîneurs du Fury, mais surtout par l'honnêteté avec laquelle ils répondaient à leurs questions.

Avec l'arrivée de la Première ligue canadienne de soccer en 2019, l'avenir du soccer canadien semble sur la bonne voie. Les quelques matchs de Coupe du monde qui seront disputés au Canada ne devraient pas faire de tort non plus.

Le Fury s'incline face aux Riverhounds

Pour compléter cette fin de semaine d'observation d'un club professionnel, les participants étaient invités à assister au match du Fury ce dimanche. Le club ottavien disputait le premier de cinq matchs à domicile après avoir joué six de ses sept derniers matchs sur la route. Il s'est malheureusement incliné 1 à 0 face aux Riverhounds de Pittsburgh.

Il est à noter que Pittsburgh réalise actuellement une saison record : l'équipe n'a concédé que sept buts en 17 matchs cette saison et aucun en presque 500 minutes de jeu, une séquence qui s'étire sur plus de cinq matchs. Sur l'ensemble du match, les Riverhounds se sont montrés plus opportunistes que dominants pour marquer l'unique but du match.

À mi-chemin dans la saison, le club d'Ottawa se retrouve à quatre points d'une place en séries. Les hommes de Nikola Popovic devront maximiser les quatre prochains matchs à domicile s'ils espèrent se hisser en séries éliminatoires.

Plus d'articles