Retour

Le Fury et son nouvel entraîneur entament leur camp d'entraînement

Le Fury d'Ottawa a ouvert son camp d'entraînement lundi au Centre RA en prévision de la prochaine saison de l'équipe dans la United Soccer League (USL). Même si la formation a tenu une première séance, plusieurs signatures de contrats doivent encore être faites pour compléter l'équipe.

Un texte de Jonathan Jobin

Seulement 16 joueurs sont sous contrat pour la sixième saison du Fury FC. Un peu plus d'une douzaine de joueurs invités ont participé à l'entraînement et le directeur-général, Julian de Guzman, espère annoncer l'acquisition de nouveaux joueurs au cours des prochains jours.

C'était d'ailleurs le premier contact sur le terrain entre les joueurs et le nouvel entraîneur, Nikola Popovic, qui dirigeait l'an dernier les Rangers de Swope Park, club-école du Sporting Kansas City de la Major League Soccer (MLS).

« Nous voulons avoir un style de jeu qui plaira aux joueurs et qui plaira aux partisans dans les gradins. Notre intention est d'offrir un style de jeu qui sera amusant à regarder », mentionne l'homme de soccer, qui a aussi dirigé en Europe, notamment à Benfica B au Portugal.

Popovic, qui a eu l'occasion de côtoyer l'ancien entraîneur du Fury Marc Dos Santos au cours des dernières années, mentionne qu'il veut amener un style de jeu sembable au Fury, en misant d'abord sur la possession du ballon. Selon lui, il faut faire preuve de prudence dans le choix des futurs joueurs du Fury.

« Le modèle de jeux sera très demandant pour les joueurs. Nous voulons garder le ballon et mettre beaucoup de pression lorsque nous ne l'avons pas. Il faut choisir les bons joueurs pour s'intégrer à ce système », poursuit Popovic.

Des joueurs déjà sous le charme

Les joueurs qui étaient de cette première séance d'entraînement semblent déjà gagnés à la philosophie de l'entraîneur. « C'est un sytème différent de pusieurs que j'ai vu auparavant, mais le but est de mettre ces idées sur le terrain et de s'entendre sur notre façon de jouer pour que ça fonctionne », explique le défenseur Colin Falvey, qui était avec le Fury lorsque l'équipe a atteint la finale du Soccer Bowl, en 2015.

Le gardien Maxime Crépeau a semblé apprécier sa première expérience dans son nouvel uniforme. « C'était comme une première journée d'école. On apprend à se connaître. Même si on ne se connaît pas et qu'il n'y a pas encore d'automatisme, tout s'est bien déroulé », raconte Crépeau.

L'ancien de l'Impact de Montréal croit que les partisans du Fury auront beaucoup de plaisir à suivre le club au cours des prochains mois.

« Nikola est très ferme et discipliné. Ça se reflète dans le style de jeu. Dans les années précédentes, le jeu était plus direct. Maintenant, nous avons le style de joueurs qui va nous permettre d'avoir possession du ballon davantage », raconte Crépeau.

Le nouvel entraîneur du Fury souhaite avoir plus succès offensivement avec sa nouvelle équipe et partager les responsabilités à l'attaque. « Il ne faut pas isoler les attaquants du reste de l'équipe. Si nous arrivons à débalancer l'adversaire, tout le monde pourra compter et ce sera plus facile pour les attaquants », souligne Popovic, mettant l'accent sur le travail d'équipe pour compter des buts.

Le Fury n'a remporté que huit victoires en 32 rencontres en USL en 2017, terminant la saison au 10e rang de l'Association Est.

Plus d'articles