Retour

Le Fury FC poursuit son chemin au Championnat canadien malgré la défaite

Pour la première fois de son histoire, le Fury d'Ottawa participera à la demi-finale du Championnat canadien Amway.

Un texte de Jonathan Jobin

La formation a obtenu son billet pour la prochaine ronde malgré une défaite de 2 à 0 face au FC Edmonton, mercredi soir, à la Place TD. Le Fury avait remporté le match aller 3-0 en Alberta et a donc le dessus 3-2 au total des buts.

« Nous n'avons pas joué un grand match, mais les joueurs ont montré un désir de gagner qui nous permet de poursuivre », a dit l'entraîneur-chef Paul Dalglish après la rencontre.

Le Fury a eu chaud, très chaud. Le FC Edmonton a pris les devants 2 à 0 en première demie grâce à deux buts en deux tirs cadrés. Dustin Corea (27e minute) et Adam Eckersley (45e minute) ont marqué, le second sur un coup franc que le gardien Marcel DeBellis voudrait revoir.

« C'est un problème de communication entre mes défenseurs et moi. Ils croyaient que j'allais sortir. Il fallait vite oublier ce but », a mentionné le gardien, qui en était à un 2e match cette saison.

Ces deux buts permettaient à l'équipe albertaine de rêver alors qu'elle n'avait besoin que d'un but pour forcer la prolongation. Le jeu s'est ouvert en deuxième demie, mais le Fury a tenu bon jusqu'au coup de sifflet final.

« Nous avons fait l'opposé de ce que nous voulions faire en première demie. Heureusement, la deuxième demie a été bien meilleure et nous allons beaucoup apprendre de ce match », a mentionné Paul Dalglish, qui n'a pas été tendre envers ses joueurs durant la pause.

« Ce n'était pas beau et nous le méritions de la façon que nous avons commencé le match. Son discours nous a permis de mieux jouer en deuxième demie », soutient le milieu de terrain Lance Rozeboom.

Un lien particulier avec Vancouver

Le Fury aura maintenant la chance d'affronter les Whitecaps de Vancouver dans la seconde ronde du Championnat canadien. L'équipe de la MLS, championne de l'édition 2015, occupe actuellement le 3e rang dans l'Association Ouest de la Ligue.

« C'est une équipe de haut niveau. Tous les joueurs veulent jouer en MLS et ils ont maintenant l'occasion de prouver qu'ils sont meilleurs que ceux qui y jouent déjà », estime Paul Dalglish.

« C'est une grande opportunité pour nous bien entendu. C'est une nouvelle expérience pour nous et pour un joueur canadien comme moi, c'est encore plus important, je crois », a ajouté le gardien Marcel DeBellis.

Le Fury FC recevra donc la visite des Whitecaps le 1er juin à la Place TD avant de se rendre au BC Place exactement une semaine plus tard.

La série entre le Fury et les Whitecaps devrait donner lieu à de bonnes rencontres d'autant que l'équipe d'Ottawa a des liens particuliers avec la formation de la Colombie-Britannique.

L'entraîneur adjoint Martin Nash a joué 188 matchs en carrière avec les Whitecaps de Vancouver entre 2004 et 2010. Le Sud-Africain Bruce Grobbelaar, qui s'occupe quant à lui des gardiens du Fury, a pour sa part représenté les Whitecaps au début de sa carrière, en 1979, avant de faire la pluie et le beau temps à Liverpool, en Angleterre, pendant 13 saisons. Le milieu de terrain Jonny Steele a aussi porté les couleurs des Whitecaps en 2010.

L'Impact de Montréal affrontera pour sa part le Toronto FC les 1er et 8 juin prochain dans l'autre demi-finale.

Plus d'articles

Commentaires